Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 18:04
Réaction à l'attentat du 14 juillet 2016

La France a été une nouvelle fois frappée en plein cœur par la barbarie et le terrorisme islamisme. Au-delà du traumatisme et de la souffrance pour tout un peuple, de la compassion que nous exprimons envers toutes les victimes et leurs proches, il faut immédiatement relever la tête et réagir.

 

Daesh ne pourra être vaincu qu'en poursuivant et en intensifiant les opérations menées en Syrie et en Irak, là où se trouve le centre névralgique de l'organisation terroriste.

 

Il est également nécessaire de renforcer encore la sécurité intérieure et d'étoffer nos services de renseignements.

 

Pour cela, nous avons besoin d'union et de solidarité, mais sans aveuglement. Le travail réalisé par le gouvernement, par nos forces de l'ordre, par nos services de secours, n'est pas en cause.

 

En revanche, ceux qui depuis des mois refusent l'état d'urgence, réfutent le fait que notre pays est gangréné par la radicalisation, minimisent les risques, doivent rapidement ouvrir les yeux !

Partager cet article

Repost0

commentaires