Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

21 avril 2018 6 21 /04 /avril /2018 13:37
Bessans : l'essentiel du Budget 2018

Le Conseil municipal de Bessans a voté les comptes administratifs et les comptes de gestion 2017, ainsi que les budgets primitifs 2018, lors de la séance du 13 avril 2018.

 

Voici mon intervention en préambule de la présentation des éléments budgétaires :

 

"Nous en arrivons au vote du budget, temps fort de la vie municipale pour valider le cap clair et constant qui a été fixé autour de 4 axes (maitrise des finances, développement touristique, amélioration du cadre de vie, présence forte dans les organismes extérieurs).
 
S’agissant du 4e budget élaboré au cours de cette mandature, nous sommes dans la suite des dossiers engagés, avec un gros dossier qui est celui de la restructuration de la salle de l’Albaron.
 
En 2017, la politique budgétaire rigoureuse mise en place a été poursuivie sur le fonctionnement, afin de donner toutes les chances à l’aboutissement des investissements.
 
La masse salariale reste maitrisée, nous avons même réalisé des économies lors de la saison hivernale, avec une organisation de plus en plus rationnelle et cadrée, tout cela avec un souci permanent de préserver des services publics de qualité. Aujourd’hui, la masse salariale représente moins de 20% du budget de fonctionnement (en tenant compte bien sûr des budgets annexes), ce qui est un ratio bien inférieur à la moyenne des collectivités de même type.
 
Pour résumer l'exercice budgétaire 2017, plusieurs actions ont été menées.
 
Au niveau touristique :
  • poursuite des aménagements du domaine skiable (espace ludique alpin (fil neige), remise à niveau du stade de biathlon (enneigeurs)).
  • développement de l'offre estivale (aménagements lacs et aire de loisirs).
  • développement des liens avec Bessan (Hérault) avec jumelage officiel en 2017.
  • soutien à l'événementiel, valorisant la station (été et hiver).
  • soutien à l'agriculture et l'artisanat (poursuite zone agricole et artisanale, projets divers étudiés dans le cadre du PLU, baux agricoles).
Au niveau du cadre de vie :
  • sauvetage des deux classes de l'école. Pour Bessans, c'était une priorité absolue de conserver une école dynamique, c'était un défi difficile et nous y sommes arrivés, tous ensemble. 5 nouvelles familles ont rejoint notre village, permettant une hausse sensible des effectifs de l'école. Aujourd'hui, avec le départ d’une famille, 26 enfants fréquentent l'école du village, alors qu'ils n'étaient que 19 à la même date l'année dernière. Cette nouvelle dynamique, pour l'école et pour le village, nous a conduits à entreprendre des travaux dans le bâtiment de l'école, avec la réfection à l’automne 2017 d'une salle de classe (les deux autres seront réalisées en 2018).
  • travail sur des dossiers importants : PLU, dossiers "rivières" (dont protections), salle de l'Albaron...
  • travaux du centre de secours et du local de chasse.
  • travaux de voiries et réseaux.
  • travaux relatifs au patrimoine (drains des chapelles Saint Colomban et Saint Jean-Baptiste, rénovation de la descente de croix de la chapelle Saint Pierre d’Avérole).
  • développement numérique : points de Wifi public, nouvlles webcams, panneaux lumineux (en lien avec l’association "Maison pour le tourisme à Bessans"), déploiement du réseau "Free Mobile".
Au niveau intercommunal :
  • investissement fort dans la nouvelle intercommunalité et la nouvelle structuration touristique, toujours en partenariat avec nos voisins.
 
Au moment de présenter le budget 2018, on note que les dotations de l’Etat baissent encore, même si cela est moins sensible que par le passé. Un travail parlementaire est en cours pour une meilleure prise en compte de la population touristique, espérons qu’il aboutira.

Les prélèvements, qui ont baissé l’an dernier du fait de la fusion de deux intercommunalités, ne devraient pas augmenter cette année.
 
Pour Bessans suite aux investissements d'ampleur réalisés depuis le début des années 2000 (remontées mécaniques, station d'épuration, bâtiment du Carreley, station d'Herbariaz, pont du Villaron), l’endettement reste élevé, certains transferts de compétence vers l’intercommunalité attendus à court ou moyen terme devraient permettre de le réduire.

Nous avions indiqué que le recours à l’emprunt ne pourrait avoir lieu qu’avec parcimonie, pour un projet d’ampleur au cours du mandat, et nous avons donc choisi de présenter un emprunt de 200 000 € (dont nous verrons s’il est nécessaire de le contracter) pour la restructuration de la salle de l’Albaron, ce qui correspond à la moitié de la dépense prévisionnelle sur ce dossier.
 
Concernant les impôts locaux, les taux sont conservés à l'identique par rapport à 2017, afin de ne pas faire peser davantage de pression fiscale sur le contribuable.
 
Quelques détails sur les budgets annexes :
 
  • Concernant les lotissements :

- pour le Pré de L'Huile, la vente du dernier terrain a été réalisée, le budget sera donc clos au cours de l’année et l’argent en réserve servira aux travaux d'aménagement restants une fois la dernière construction réalisée.
- pour le Pré Carcagne, deux ventes devraient être rapidement finalisées, permettant d’avancer encore sur cette zone. Malgré tout, cela reste un dossier qui, mal monté à l’origine, pèse sur les finances communales et aura un impact certain lors de sa conclusion.

 

  • Concernant le CCAS, les actions permettant de renforcer les liens entre les générations seront poursuivies dans le même esprit. Aucun investissement n’est programmé à La Bâtisse, mais nous provisionnons en vue de travaux futurs, notamment de mise en sécurité.

 

  • La régie électrique améliore son budget de fonctionnement. Du travail reste à réaliser sur des transformateurs vieillissants, permettant moins de perte sur le réseau. Après les travaux d'alimentation de la zone des lacs, l'alimentation de l'aire de loisirs est programmée.

 

  • Pour l'eau et l'assainissement, le budget 2018 est équilibré sans subvention communale, avec un fonctionnement satisfaisant de la station d’épuration et des avancées positives dans le dossier de raccordement de Bonneval-sur-Arc (ainsi que de La Bessannaise et du hameau du Villaron). Les actions suivantes sont programmées : remplacement de la conduite d'eau principale (sous le pont de Bessans) qui a été reportée en 2017 en raison de nombreuses fuites dans les réseaux du village à traiter en priorité, poursuite du travail sur les fuites sur le réseau communal, alimentation de l'aire de loisirs, poursuite de la mise en place des nouveaux compteurs permettant la télé-relève.

 

  • Le domaine nordique enregistre forcément une baisse avec un hiver certes enneigé, mais des semaines très tronquées, et le séjour bien plus cours de l’armée britannique. Les bons résultats des vacances de février et du mois de mars ne permettent pas un rééquilibrage total, même si les pertes sont limitées. Diverses actions seront menées : expérimentation du snowfarming, amélioration du balisage, divers investissements nécessaires pour les points de vente, réparations indispensables sur une dameuse. Après la fin du plan d’investissement sur trois ans dans la remise à niveau des enneigeurs, une réflexion plus globale sur le développement du biathlon est indispensable, en lien avec la Communauté de Communes de Haute-Maurienne Vanoise.

 

  • Les remontées mécaniques restent forcément déficitaires, avec une subvention d'équilibre qui aurait du être en baisse notable en fonction des décisions prises pour rationnaliser l’ouverture du domaine et du point de vente. Mais en raison des intempéries (perte de recettes, dispositifs mis en place pour contenter la clientèle de lui permettre de skier dans de bonnes conditions), elle s’élèvera à 194 000 €. En 2018, au-delà du paiement du fil neige, des investissements seront réalisés pour la remise en service du téléski du Claret, en recherchant des solutions pour mieux le protéger. L’optimisation de la neige de culture sera également un axe de réflexion important.

 

Pour 2018, les principales actions seront les suivantes :
  • restructuration de la salle de l’Albaron (réfection de la toiture, aménagements intérieurs) pour 400 000 €.
  • suivi du dossier du raccordement de Bonneval-sur-Arc à la station d'épuration de Bessans (et raccordement du Centre La Bessannaise et du hameau du Villaron).
  • réparation du téléski du Claret.
  • réflexion sur l’amélioration des systèmes de neige de culture.
  • fin de l'aménagement de l’Espace Ludi’lacs (eau et électricité à l’aire de loisirs).
  • remplacement de la conduite d'eau principale du village.
  • remplacement de 50 compteurs d'eau.
  • remplacement de transformateurs électriques.
  • rénovation de deux salles de classe de l'école.
  • renouvellement du parc informatique de l'école.
  • renouvellement progressif du parc informatique communal.
  • renouvellement du matériel émetteur de la TNT, pour une solution pérenne.
  • fin de la réfection du local des pompiers et du local de chasse, avec le ravalement de la façade.
  • poursuite de la refonte de la signalétique du village (panneaux de sécurisation école, panneau d’information du parking des Vincendières, panneaux du jumelage avec Bessan).
  • travaux de voiries (25 000 €) avec des détériorations importantes cet hiver, les marquages au sol, et une réflexion sur l’amélioration de la sécurité de la rue principale.
  • fin du travail d'élaboration du PLU.
  • réparation de lampes d'éclairage publique à la zone agricole et renouvellement de la guirlande à l’entrée du village, suite aux intempéries.
  • fin de la numérotation des rues et maisons en lien avec La Poste.
  • aménagement d’un nouvel espace "concessions" au cimetière.
  • participation pour de nombreux événements : Marathon International de Bessans, Championnats de France de ski de fond masters, La Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc, Rencontres d'escalade sur glace, Lekkarod, Marche Nordique des Alpes, Fête du Rocher (feu d'artifice), Festivités du 15 août.
  • développement du jumelage avec la commune de Bessan (Hérault).
  • poursuite des efforts en matière de transports (renfort hiver Bessans-Bonneval et navette vers Avérole en été).
  • achat de matériels divers nécessaires pour le bon fonctionnement des services et la sécurité des agents.
 
Avec la fin de l’élaboration du PLU, nous devrons intensifier le travail sur le dossier majeur de l'urbanisation de l'aval des Conchettes, volonté affirmée de lancer un programme de construction de nouveaux lits touristiques à Bessans, pour donner de l'air à l'activité économique, impulser une dynamique, susciter l'envie d'entreprendre, attirer de nouvelles personnes et générer des emplois.
 
Aussi le travail d'étude en vue de réalisations futures sera poursuivi sur plusieurs dossiers :
  • étude d'aménagement d'une aire de camping-cars.
  • poursuite des études concernant les cours d'eau (protection des lacs et du camping, remplacement de la passerelle du camping, curages...), en lien avec le Syndicat du Pays de Maurienne dans le cadre de la compétence GEMAPI.
  • études relatives à l’alpage de la Lombarde, dossier qui ne pourra progresser qu’avec une implication forte de l’Etat, de la Région, du Département, et le soutien de nos parlementaires.
Pour finir, je rappelle la poursuite du soutien au monde associatif à un niveau constant, avec 60 900 € (dont 3 000 € à titre exceptionnel), et le soutien à la réfection de toitures en lauzes pour 40 000 € (les dossiers en attente de paiement ayant tous été soldés à ce jour).
 
Ce budget nécessite toujours et plus que jamais une forte mobilisation. Bien entendu, nous aimerions prévoir davantage d’actions, les idées et les projets ne manquent pas, la volonté encore moins. Cependant, les finances représentent une réalité implacable qui oblige à faire des choix, en responsabilité. Et cela doit nous amener à garder en tête la rigueur nécessaire dans le suivi de l’exécution budgétaire et les réflexions pour l’avenir, en cherchant toujours plus de mutualisation avec les communes voisines et au niveau de l’intercommunalité.
 
Je tiens à remercier Jean Cimaz qui chaque année réalise un travail technique colossal dans le cadre de l’élaboration des budgets, en lien avec les services et la Trésorerie de Val Cenis Lanslebourg.
 
Merci également aux élus bien sûr, qui apportent leur contribution au cours des nombreuses réunions de travail et de réflexion, tout au long de l’année et en amont de cette soirée de vote des budgets."
 
Retrouvez tous les éléments budgétaires de la Commune de Bessans sur le site Internet communal.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Clappier René 01/05/2018 15:21

Bonjour Jeremy ,
J'ai lu attentivement les actions programmées pour 2018 et notamment le remplacement de la conduite d'eau principale sous le pont de Bessans . Effectivement ces canalisations rouillées ont fait leur temps sans parler de l'aspect esthétique ... qui enlaidit encore plus ce pont " provisoire"
Je t'avais alerté sur l'aspect sécuritaire de ce pont notamment l'hiver où passent de nombreux piétons adultes et enfants sans oublier l'été lieu de rendez vous de promenades à poney. Se croiser avec les voitures est quasi impossible et dangereux ;
Ne serait il pas temps de donner certaines priorités à la sécurité ? Pourquoi ne pas mettre à profit ces travaux de canalisations pour étudier et construire une passerelle piéton métallique couplée au pont ?
J'ai vu un très bel exemple de réalisation à Modane avec le pont au niveau de la gare qui enjambe l'Arc pour aller vers Loutraz , pourquoi ne pas s'en inspirer ?
Ce pont "historique" même s'il n'a plus la fréquentation d'avant 1957 mérite tout de même une attention particulière pour atteindre deux objectifs : le rendre sécuritaire et améliorer son aspect .
Je compte sur toi et ton conseil pour se pencher sérieusement sur cette requête .
Merci par avance
René et Monique