Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 22:20
OM : verre à moitié vide ou verre à moitié plein ?

Voilà, le rideau est tombé sur la saison 2017-2018 de l’OM !

 

Bien mal engagée début septembre, au soir d’une défaite à domicile face à Rennes (1-3), après une "fessée" à Monaco (6-1), elle est pourtant redevenue rapidement intéressante, puis même enthousiasmante, une fois les Marseillais bien implantés dans la course au podium, et au fil d’une magnifique épopée en Europa League.

 

Malheureusement, cette saison gardera forcément un goût d’inachevé, au terme d’une semaine riche en émotions, où l’OM avait tout à gagner et où l’OM a finalement tout perdu (pas de trophée et pas de Ligue des Champions la saison prochaine).

 

D’abord, il y a eu la défaite, logique, en finale de Coupe d’Europe face à l’Atlético Madrid.

 

Si les Phocéens n’étaient évidemment pas favoris, sur une finale tout est possible, surtout lorsque celle-ci est disputée en France (en l’occurrence à Lyon).

 

Pour gagner face à l'une des meilleures formations européennes, il y avait besoin de trois éléments :

  • Une ambiance des grands soirs. Pour le coup, elle était bien là, dans un Groupama Stadium rempli et largement favorable aux "ciel et blanc". Nous avons vécu une belle soirée de football.
  • Une efficacité maximale devant le but et une capacité à emballer le match d’entrée. A ce niveau, les Marseillais se sont ratés, la faute à un loupé invraisemblable de Valère Germain, bien lancé par Payet. On jouait la 3ème minute et l’occasion de faire exploser le stade et de semer le doute dans la tête des Espagnols a existé.
  • Une concentration maximale pour éviter toute erreur défensive. A ce niveau, les Marseillais se sont également ratés, avec un dégagement mal senti de Mandanda et un contrôle raté de Zambo-Anguissa. Antoine Griezmann ne s’est pas fait prier pour ouvrir le score et faire basculer la rencontre.

 

Trois jours plus tard, l’OM avait une dernière occasion de finir la saison sur une note positive, en accrochant la troisième place en Ligue 1, synonyme de qualification en Ligue des Champions pour la saison 2018-2019.

 

Problème, les hommes de Rudi Garcia n’étaient pas maîtres de leur destin. Ils devaient gagner à domicile contre Amiens et espérer un faux pas de Lyon (voire, plus improbable, de Monaco).

 

Les coéquipiers de Florian Thauvin ont parfaitement rempli leur contrat, en s’imposant 2-1 au terme d’une rencontre vite pliée (deux buts en moins de vingt minutes).

 

Malheureusement, les Lyonnais, au terme d’une rencontre riche en rebondissements, sont parvenus à s’imposer 3-2 face à Nice, grâce à un Memphis Depay en feu.

 

L’OM termine donc 4ème, au pied du podium, et devra donc se contenter la saison prochaine d’une place en Europa League. La 3ème place, les Marseillais l'ont perdue sur des détails, et notamment sur quelques matchs nuls suite à des matchs européens intenses (Montpellier, Angers, Guingamp...).

 

Doit-on voir dans cette saison le verre à moitié vide (une finale perdue, aucun trophée, pas de Ligue des Champions la saison prochaine…) ou le verre à moitié plein (de belles prestations, un parcours européen remarquable, des progrès depuis le début de l’ère Mc Court, la révélation ou le retour au premier plan de certains joueurs…) ?

 

Chacun s’en fera son opinion, retiendra ce qu’il veut retenir…

 

Mais dans tous les cas, merci aux dirigeants, au staff et aux joueurs pour cette saison pleine d'émotions. Et n’oubliez pas de tirer tous les enseignements pour que la saison 2018-2019 soit encore plus belle…

 

Au passage, espérons que la saison 2018-2019 soit celle de l'avènement de la vidéo, afin de réduire considérablement les erreurs d'arbitrage. Sans trouver d'excuse, ces erreurs ont largement influencer le classement final de la Ligue 1. En effet, le site indépendant "Classement vidéo Ligue 1" relève qu'en corrigeant toutes les erreurs, l'OM aurait terminé... deuxième, devant Monaco et Lyon.

Partager cet article

Repost0

commentaires