Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 10:43

Spectacle-JF-Tracq---2001--2-.JPG« Arrêter de fumer tue », c’est le titre décalé du spectacle proposé aux Bessanais et vacanciers par l’acteur Marc Susbielle, sous le regard complice du metteur en scène Jean-François Tracq.

 

Pendant une heure, seul sur scène, Susbielle s’est appliqué à interpréter certains passages de l’ouvrage à succès publié en 2007 par Thomas Bidegain (récompensé à Cannes et lors de la cérémonie des César pour le scénario du film « Un prophète »).

 

La performance fut largement applaudie par le public. Et c’est bien normal : Marc Susbielle et Jean-François Tracq ont répété pendant seulement dix jours à Bessans dans une salle prêtée par la municipalité. Ensemble, ils ont choisi des passages, les ont retravaillés et mis en scène. Cette première représentation, réalisée après un temps de travail réduit, fut une réussite.

 

Une satisfaction pour Marc Susbielle, acteur à ses premières heures, qui a ensuite mis sa passion entre parenthèses pendant vingt-cinq ans pour se consacrer au métier de professeur d’éducation physique et sportive. Lorsque Bidegain lui a dit que s’il souhaitait jouer le texte « Arrêter de fumer tue », il en avait la totale liberté, la tentation de remonter sur les planches a été la plus forte.

 

Une satisfaction aussi pour Jean-François Tracq. Actuellement Secrétaire général du « Théâtre du Rond-Point » à Paris, il aime trouver du temps dans son agenda pourtant bien rempli pour se consacrer à la mise en scène. Depuis 5 ans, il coordonne notamment un programme de sensibilisation au théâtre pour des élèves de lycées de la banlieue parisienne, en partenariat avec la Fondation Culture et Diversité.

 

Cela faisait 16 ans que Jean-François Tracq n’était plus revenu à Bessans, sa terre d’origine. Il a souhaité lier son désir de retrouver la montagne à celui de mettre en scène « Arrêter de fumer tue ».

 

Avec l’aide de son père Paul et le soutien matériel et humain du théâtre qu’il dirige, de la mairie de Bessans et de l’Office de Tourisme Intercommunal, il a pu joindre l’utile à l’agréable.

 

Prochainement, Marc Susbielle et Jean-François Tracq se retrouveront pour peaufiner encore la représentation et envisagent de se produire ensuite à Paris, au « Théâtre de la Loge », dans le 11e arrondissement.

Partager cet article

Repost0

commentaires