Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 19:23

Loup.jpgUn troupeau de brebis de race Thônes-et-Marthod a été attaqué par un loup à Bessans, lundi matin. L’animal a aussi sévi en alpage dans la soirée.


C’est en début de matinée que Martial Zanellato, propriétaire du troupeau avec sa compagne Emmanuelle Courtet (Présidente du Groupement de développement agricole de Haute-Maurienne), a remarqué depuis le village l’agitation de son troupeau.


Les bêtes étaient en train de pâturer au lieu-dit « la Balme », près du ruisseau du « Provéral », soit à quelques centaines de mètres seulement du village, lorsqu’elles ont été attaquées.


Le loup a pu être observé par plusieurs témoins, mais le temps que l’éleveur arrive sur les lieux, l’animal était déjà loin.


Selon le Dauphiné Libéré, d’importants dégâts ont été constatés : deux brebis tuées, trois blessées et dix-sept disparues (ainsi que trente agneaux).


L’agitation causée par le loup a eu pour effet de disperser le troupeau. Les bêtes qui ont pu être rassemblées ont été redescendues au village et installées dans le parc de tri communal.

Plutôt que de pâturer pendant encore un mois au moins, elles devront être nourries, ce qui risque d’engendrer de lourds problèmes pour l’exploitation.


Dans la nuit de lundi à mardi, c’est cette fois à « la Mottuaz », alpage situé dans la vallée d’Avérole, que le loup a attaqué. Le propriétaire du troupeau, Bernard Pautas, a découvert ce mardi matin une brebis morte et une autre blessée.

Partager cet article

Repost0

commentaires

PETRE 11/09/2013 10:05

Bonjour,
Résident secondaire en haute Maurienne (Lanslevillard, Je suis scandalisé par la permissivité et la responsabilité des autorités quant à la présence grandissante du loup dans les Alpes.
Que ceux qui ont prôné la réintroduction du loup dans les Alpes se rendent compte que c'est maintenant une aberration dangereuse.
Mais bien sûr, on ne fait rien pour que cela change!
On se passait très bien du loup depuis fort longtemps. Alors, que l'on ne nous parle plus de cet animal et plutôt, que l'on fasse en sorte qu'il disparaisse de chez nous! Cela suffit!
Un Villarin d'adoption en colère.

Jérémy TRACQ 12/09/2013 00:35



Bonjour,


Merci pour votre commentaire.


Je pense comme vous qu'il est temps que les pouvoirs publics agissent véritablement au sujet du loup, qui présente une menace réelle pour l'agriculture et le tourisme. Personnellement, je serai
toujours du côté des hommes et des femmes qui participent au développement et à la préservation des richesses de nos territoires.


Je vous invite à consulter l'article que j'ai publié ce soir : http://www.jeremytracq.com/article-attaques-de-loup-urgence-d-agir-120006710.html.


Il était en projet depuis quelques temps déjà et les deux attaques d'hier à Bessans m'ont amené à le conclure pour le diffuser.


Bien cordialement.