Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 18:01

Pont-de-Bessans.JPGLe Conseil municipal a organisé une réunion publique concernant le projet des protections de Bessans contre les crues. Une vingtaine de personnes étaient réunies pour assister aux explications et débattre sur le sujet.


Après l’introduction de Daniel Personnaz, le cabinet ETRM (Eau, Terre & Rivières de Montagne), mandaté par le Syndicat de Pays de Maurienne pour mener l'étude, a présenté des éléments concernant l’Arc et ses deux principaux affluents sur la commune, les ruisseaux du Ribon et de l’Avérole. Les mesures qui s’imposent pour protéger le village de façon pérenne ont été exposées.

 

La représentante de la Police de l’eau a ensuite évoqué la loi sur l’eau et expliqué le rôle de son service. Elle a insisté sur la nécessité qu’un plan de gestion des rivières soit élaboré en toute transparence afin que la Police de l’eau apporte son aide à l’élaboration et à la finalisation du projet. 


La possibilité de curage des lits a été évoquée. Il est nécessaire pour cela de respecter certaines règles imposées et contrôlées. 


Régis Bison, conseiller municipal en charge du dossier, a présenté le calendrier des actions envisagées, leur coût et le niveau de subventions qui devrait être de l’ordre de 60%. Pour certaines opérations, 20% de subventions s’ajouteront. 


Le Syndicat du Pays de Maurienne a rappelé que Bessans, « village test », bénéficiera d’une aide substantielle pour l’étude et la réalisation du projet.


Les intervenants et l’assistance ont été remerciés pour les éléments concrets apportés sur ce sujet essentiel à l’avenir de Bessans.

Partager cet article
Repost0

commentaires