Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 18:15

La-France-en-courant---juillet-2013--6-.JPGBessans a accueilli dimanche l’arrivée de la 8e étape de « la France en courant », la plus longue course en relais sur route de France.


Alors que les champions cyclistes paradaient dimanche sur les Champs-Elysées à Paris pour l’ultime étape de « La Grande Boucle », de valeureux coureurs à pied bouclaient la 8e étape du moins célèbre mais tout aussi difficile Tour de France pédestre.


Créé en 1986 à l’initiative d’André Sourdon, toujours président à ce jour, il emprunta cette année-là, avec une seule équipe au départ, le même parcours que les champions à vélo.

 Il fallut ensuite attendre 1990 pour voir le Tour de France pédestre revivre, avec deux équipes au départ, puis quatre l’année suivante.

C’est ainsi que débuta la belle histoire de « la France en courant », épreuve aujourd’hui labellisée par la Fédération Française d’Athlétisme.


Par équipes de huit coureurs, dont au moins une femme, il s’agit de parcourir chaque jour en se relayant environ 200 kilomètres. Le départ des étapes est généralement donné à 3 heures du matin, pour une arrivée aux alentours de 16h30.


Chaque étape est divisée en deux demi-étapes afin d’éviter des écarts trop importants à l’arrivée, certains courant à une vitesse moyenne de 11 km/h tandis que d’autres parviennent à tenir un rythme à 16 km/h.


Dimanche, les participants sont partis dans la nuit de Magland en Haute-Savoie. Après une pause à Bourg-Saint-Maurice, ils ont rallié Bessans, la plus petite ville-étape de l’édition 2013, après avoir franchi le col de l’Iseran sous une grosse chaleur.


En attendant les sportifs, la place du village était animée l’après-midi par diverses animations pour enfants et adultes.


Lundi à 3h00, les concurrents sont repartis pour la 9e étape en direction de La Rochette, puis des Abrets, commune du département de l’Isère.


Au terme des deux semaines de course, les cinq équipes engagées, soit quarante coureurs, auront parcouru 2 800 kilomètres à travers la France.


Toutes les informations à propos de « la France en courant » sont disponibles sur le site Internet de l’épreuve.

Partager cet article
Repost0

commentaires