Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
5, 6 et 7 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessan (Hérault)

Bessans
14, 15 et 16 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessans (Savoie)

Bessans
Mardi 15 août
Festivités de l'Assomption

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 08:48

Belle et Sébastien - affiche 2013Le film événement de Nicolas Vanier "Belle et Sébastien", tourné en Haute-Maurienne en 2012 et dont la sortie nationale a eu lieu ce mercredi 18 décembre, a enregistré des débuts très encourageants qui laissent augurer d’un succès au box-office.


Au cours de l’automne, les diffusions en avant-première du film inspiré de la célèbre série télévisée des années 60 avaient ravi le public mauriennais. Seulement, le fait que le film ait été tourné dans la région, avec la participation de nombreux habitants de la vallée, faisait que le public était par avance conquis.


La sortie nationale était donc attendue avec impatience par l’équipe du film, afin de sentir l’enthousiasme ou non du grand public.


Les débuts ont été satisfaisants. Mercredi, le film a réalisé le meilleur démarrage de la semaine dans les salles parisiennes, devançant de peu « Suzanne » de Katell Quillévéré, mais surclassant largement un film en 3D au sujet des dinosaures et une œuvre retraçant la quête de liberté du regretté Nelson Mandela.


A travers le pays, dans 660 salles en France, 62 128 spectateurs ont découvert l’histoire du jeune Sébastien (Félix Bossuet) accompagné de la chienne Belle, en pleine Seconde Guerre Mondiale.

 

Nul doute que l'arrivée des vacances de Noël sera propice à attirer le jeune public dans les salles ainsi que des adultes nostalgiques de la série qui a bercé leur enfance.

 

Quelques critiques sur le net

 

Première : Les paysages de montagne offrent de spectaculaires images et ce bon gros chien blanc assis dans la neige près d’un joli garçonnet à bonnet rouge (ou dans la prairie verdoyante car trois saisons s’écoulent) donne lieu à quelques vues de cartes postales charmantes et désuètes.

 

StudioCiné Live : Un film à hauteur d'homme et à l'esprit d'enfant qui devrait rougir les yeux de vos chères têtes blondes.

 

A voir à lire : Le réalisateur de Loup et Le dernier Trappeur adapte avec talent la série créée par Cécile Aubry. Une belle histoire d’amitié canine aux images somptueuses.

 

Le Journal du dimanche : Une sortie familiale par excellence.

 

France TV : Un joli film pour les fêtes, de très belles images et des bons sentiments. Manque toutefois une teneur dramatique forte. Nicolas Vanier parvient pourtant à faire passer le drame de cet enfant orphelin qui trouve en cette magnifique chienne immaculée une « mère » de substitution. Le film évite cependant toute nostalgie envers la série des années 60 et son côté quelque peu larmoyant. Un gentil film de Noël.

 

L’Express : Le film se démarque joliment de son modèle (la série). Avec des décors somptueux, superbement mis en images par Nicolas Vanier, un habitué du genre.

 

Les fiches du cinéma : Si le film respecte l'esprit d'origine, il ne fait toutefois pas preuve d'une grande personnalité. Honnête mais peu exaltant, à l'exception de Belle.

 

Le Figaro : Un beau film d'aventures, un peu long pour les enfants.

 

La Croix : Le film de Nicolas Vanier célèbre l’amitié et l’amour de la nature, sur fond de Seconde Guerre mondiale.

 

Le Monde : En réadaptant la célèbre série télévisée de 1965, Nicolas Vanier se sait attendu au tournant et ne lésine pas sur les moyens. Un beau spectacle mais un tableau naïf de l'occupation nazie.

 

Nouvel Obs’ : Dès les premières images, Nicolas Vanier impose son indéniable talent par sa manière de filmer la beauté vertigineuse de la montagne, mais aussi, d’une simple perspective ou d’un pertinent effet de montage, ses innombrables dangers. Il fallait cela pour sublimer le récit initiatique d’une amitié indéfectible entre un garçonnet esseulé et un chien sauvage, en revanche inutilement replacé dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale.

 

Le Parisien : Nicolas Vanier réalise une adaptation modernisée dans ses dialogues et sa mise en scène, tout en gardant ce qui faisait l’essence même du succès de la série dans les années 1960. On retrouve ce gamin à la recherche de sa mère et qui passe son temps avec Belle. De plus, Nicolas Vanier a l’art de filmer la nature et les animaux comme personne. Enfin, les nostalgiques retrouveront avec joie Mehdi, qui incarne le bûcheron André.

 

Télérama : Eh oui, ils reviennent, l'adorable bambin des montagnes et sa non moins craquante boule de poils. On ne va pas vous mentir, moins vous serez loin de votre 10e anniversaire, plus vous apprécierez. Mais le récit est plutôt rythmé et le petit Sébastien, à croquer...

 

Télé 7 jours : Cinquante ans après la série culte de Cécile Aubry, l'explorateur Nicole Vanier en signe le remake, dont il transpose judicieusement le scénario pendant la Seconde Guerre Mondiale.

 

Version Femina : A défaut d’un scénario musclé, la bluette désuète se déroule sans surprise. A voir si on peut se contenter de quelques belles images et du joli minois de Félix Bossuet

 

Le Canard Enchaîné : Un honnête divertissement pour les enfants.

 

Reportage de Nicolas Vanier

Hameau de l'Ecot

TF1 - Là où je t'emmenerai

14 décembre 2013

    

Reportage sur "Belle et Sébastien"
France 2 - Télématin
20 décembre 2013
Telematin---decembre-2013.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article

commentaires