Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 23:57

OM---PSG---novembre-2011--2-.jpgQuatre jours après son match raté en Ligue des Champions face à l’Olympiakos, l’Olympique de Marseille a infligé une véritable correction au Paris-Saint-Germain au stade Vélodrome, dans le match au sommet de la 15e journée de Ligue 1. L’addition est lourde pour le club de la capitale : 3-0 !


 

Tout indiquait que l’OM allait vivre une soirée cauchemardesque face à son public dimanche soir, à l’occasion de l’accueil du PSG en Championnat.

 

Un OM en plein doute face à un PSG coleader…

 

Un OM à l’effectif peu satisfaisant depuis le début de la saison face à un PSG version Qatar renforcé par de véritables stars…

 

Un OM fatigué par une rencontre de Ligue des Champions cette semaine (perdue en plus) face à un PSG reposé et fixé sur ce fameux « Classico »…

 

Pourtant, le football possède ce charme d’être plein de surprises. Les résultats les plus évidents ne sont que rarement ceux qui sont finalement affichés en fin de rencontre dans le stade.

 

Mercredi, tous les spécialistes s’accordaient à dire que l’OM serait qualifié pour les huitièmes de finale de la Champions League à l’issue de sa rencontre face à l’Olympiakos. Il n’en fut rien. Marseille devra patienter et pourrait même ne pas voir le printemps européen.

 

Ce dimanche, beaucoup prédisaient à l’OM un cauchemar, dans un stade Vélodrome rempli mais hostile à une équipe en manque de résultats.

 

Dès la 8e minute, ce pronostic a volé en éclats. Après un début de match délicat, les Phocéens ont ouvert le score par l’intermédiaire de Loïc Rémy, à la réception d’un centre parfait d’Azpi.

 

Ce but a libéré les Olympiens, qui ont ensuite dominé la rencontre de bout en bout. Hormis sur une frappe de Camara sur le poteau, Mandanda n’a jamais été inquiété.

 

Fort logiquement, Amalfitano, titularisé à la place de Valbuena, puis A.Ayew, ont corsé la note pour des Parisiens dépassés, à l’image de Gameiro et Pastore, invisibles et sortis à l’heure de jeu par un Kombouaré dépité et plus que jamais en danger.

 

Que l’OM remporte cette rencontre me paraissait possible. Mais pas sur un score aussi fleuve !

 

Quel bonheur que de voir le Vélodrome et ses supporters en effervescence, acclamant leur équipe, chambrant l’ennemi et communiant de longues minutes avec les joueurs en fin de rencontre.

 

Didier Deschamps, qui a choisi ces derniers jours d’écarter Gignac en raison de son comportement, et ce soir de laisser Valbuena et Cheyrou sur le banc, doit jubiler. Il a souhaité muscler son entrejeu. L’issue du match lui donne raison.

 

Reste maintenant aux Marseillais à montrer la même envie et la même maîtrise à chaque match pour espérer retrouver le haut du tableau.

 

Montpellier, désormais seul leader, l’a facilement emporté à Sochaux (3-1). Lille a dominé Brest (2-0), Lyon s’est imposé à Auxerre (3-0) et Rennes est venu à bout d’Evian (3-2).

 

Vendredi 2 décembre (en raison du match décisif de Ligue des Champions la semaine suivante), l’OM se déplacera à Caen pour le compte de la 16e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Foot+ à partir de 20h00).

 

 

Résumé du match OM - PSG

27 novembre 2011

 

Partager cet article

Repost0

commentaires