Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 13:42

Rozenn-Hars-copie-2.jpgLes 2 511 électeurs du canton de Lanslebourg Mont-Cenis vont choisir dimanche leur Conseiller Général pour les trois prochaines années. Rozenn Hars, Conseillère Générale sortante et Vice-présidente du Conseil Général de la Savoie, est opposée à Patrick Debore, candidat sans étiquette soutenu par la gauche départementale.

 

Deux candidats, deux possibilités et surtout deux choix totalement différents s'offrent aux citoyens haut-mauriennais.

 

Les positions sont très clairement divergentes d'un point de vue politique. Jeudi, sur France Bleu, Thierry Repentin (leader de la gauche savoyarde) a exprimé son soutien à Patrick Debore, confirmant sa sensibilité de gauche. Il a précisé que "si Patrick Debore est élu, ce sera une voix de moins pour la majorité départementale d'Hervé Gaymard".

 

Patrick Debore affirme qu'il travaillera très bien avec Michel Bouvard et le reste de la majorité : c'est FAUX ! Dès lundi, il est évident qu'il apportera son soutien au groupe socialiste du Conseil Général de la Savoie.

 

Certes, les compétences obligatoires du Conseil Général (les routes, les collèges...) seront exercées en Haute-Maurienne comme ailleurs. Mais Patrick Debore ne défendra pas la politique menée par la majorité départementale et son poids sera donc bien moindre par rapport à celui de Rozenn Hars en tant que Vice-présidente du Conseil Général.

Inutile dans ce cas de figure d'espérer que des subventions conséquentes soient attribuées aux collectivités pour mener à bien leurs projets.

 

 

Voter Patrick Debore, c'est  :

 

- donner plus de poids à la minorité départementale actuelle (et éventuellement permettre à la gauche d'obtenir la majorité).

 

- choisir un homme qui s'opposera autant que possible aux politiques menées par Hervé Gaymard, Michel Bouvard, Pierre-Marie Charvoz et toute l'équipe de l'Union pour la Savoie.

 

- élire un candidat partisan de l'exercice minimum des compétences du Conseil Général de la Savoie, afin de s'opposer à la politique gouvernementale. Cela pénalisera forcément les Savoyards et particulièrement les Mauriennais, qui méritent au contraire une polontique volontariste dans les domaines du tourisme, du commerce, de l'agriculture...

 

- privilégier une politique en faveur des logements sociaux et des quartiers urbains plutôt que le développement de nos territoires de montagne.

 

- approuver et abonder dans le sens de la politique menée par la Région Rhône-Alpes (dirigée par la gauche), qui n'a même plus de vice-présidents en charge du tourisme et de la montagne, preuve de l'intérêt minime porté à ces problématiques.

 

 

Voter Rozenn Hars, c'est :

 

- préserver une majorité départementale autour des élus qui oeuvrent depuis des années pour le développement de la Haute-Maurienne, par leurs actions sur le terrain et les aides financières apportées aux différents projets (plus de 12 millions d'euros en 7 ans pour l'ensemble des collectivités du canton !).

 

- refuser que la priorité soit donnée aux zones urbaines au détriment des territoires de montagne.

 

- souhaiter que les dossiers en cours et les futurs projets du plus petit canton de Savoie soient suivis et traités avec sérieux et vigilance, dans la continuité de l'action menée depuis 7 ans au sein de la majorité départementale.

 

- s'assurer que les compétences obligatoires du Conseil Général de la Savoie seront pleinement exercées et complétées par des politiques volontaristes dans tous les domaines susceptibles de favoriser le développement de l'économie des territoires de montagne (domaines skiables, commerces, agriculture...).

 

- exprimer son opposition à la charte d'adhésion au Parc National de la Vanoise. Consciente de l'avancée néfaste de l'élaboration de ce document, et considérant que l'esprit de la loi tel qu'il a été présenté n'est pas respecté, Rozenn Hars s'opposera aux côtés des communes du canton à la signature de cette charte.

 

 

Beaucoup s'inquiètent de la réforme des collectivités territoriales prévue en 2014. Il est vrai que le regroupement des cantons tendra à éloigner le Conseiller territorial des villages de Haute-Maurienne. Cependant, ne pas être chaque jour sur son territoire ne signifie pas ne rien faire pour le canton, bien au contraire !

 

L'action menée à Chambéry au sein de l'Assemblée départementale et la présence assidue dans les différents organismes touchant aux domaines de la montagne ont des retombées directes pour nos communes.

Il est essentiel que les décisions soient prises par les élus suivant leur ressenti du terrain, et non pas par des "experts" déconnectés de la réalité !

 

D'ailleurs, concernant cette réforme, que propose la gauche ? Tout simplement de la supprimer pour mettre en place un mode de scrutin à la proportionnelle au niveau départemental (comme pour les élections régionales).

Cela serait très négatif pour notre territoire : plus de choix direct du candidat puisque ce sont les premiers de la liste qui seront élus en fonction du pourcentage de voix, et donc peu de chances que des candidats sensibilisés aux problématiques de la montagne figurent en place éligible étant donné que les décisions des partis sont prises dans les villes, et favorisent largement les candidats des milieux urbains.

 

 

Dimanche, pour maintenir le canton dans la majorité départementale et privilégier le développement équilibré des territoires de montagne à celui des zones urbaines, votez et faites voter pour la candidate de l'Union pour la Savoie :

ROZENN HARS

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Bessans
commenter cet article

commentaires