Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 17:00

Logo Cantonales 2011Les élections cantonales 2011 se sont achevées dimanche 27 mars au terme du second tour. Si Rozenn Hars a conservé son siège dans le canton de Lanslebourg Mont-Cenis, le sort de la Savoie se décidera jeudi avec une élection du président qui s'annonce serrée. Au niveau national, la gauche sort gagnante et le Front National confirme sa poussée, avec deux élus (à Carpentras-nord et Brignoles).

 

 

Au niveau national

 

Comme au premier tour, le scrutin a été marqué par une forte abstention (55,68%). Cela signifie que seul un quart des électeurs français environ ont voté dimanche (seule la moitié des cantons était renouvelable, et la moitié des électeurs invités à voter se sont rendus aux urnes). Toute projection sur le sort de l'élection présidentielle de 2012 (et des législatives) doit donc restée mesurée.

 

La gauche sort en tout cas gagnante des cantonales avec 49,85% des suffrages, loin devant la droite à 35,91%. L'extrême droite confirme sa poussée avec 11,80%, mais avec seulement deux candidats élus, le Front National continue de faire peur lorsqu'il approche l'accession à des responsabilités.

 

Avant les derniers résultats des DOM-TOM, cinq départements ont déjà basculé : les Pyrénées-Atlantiques, La Réunion, Mayotte et le Jura sont emportés par la gauche, tandis que la droite récupère le Val d'Oise (fief de Dominique Strauss-Kahn). La présidence pourrait bien basculer jeudi dans plusieurs autres départements.

 

Au soir de ces élections, un sondage réalisé par l'Institut IPSOS pour France Télévisions en vue de l'élection présidentielle de 2012 donne la gauche en tête quel que soit le candidat (sauf Ségolène Royal), devant Marine Le Pen pour le Front National et Nicolas Sarkozy pour l'UMP. Une tendance qui, bien que spéculative, doit entraîner une remise en cause profonde du parti majoritaire sur la stratégie à mettre en place et la manière de mobiliser les électeurs pour conserver la tête du pays. Nul doute que les discussions à ce sujet vont être nombreuses en interne dans les semaines à venir.

 

 

Au niveau départemental

 

La présidence du Conseil Général de la Savoie pourrait bien se jouer à une voix jeudi, entre le Président actuel Hervé Gaymard (Union Pour la Savoie - droite) et Thierry Repentin (Savoie Pour Tous - gauche).

 

Si les cinq candidats du Front National présents au second tour ont été sèchement battus, Europe Ecologie-Les Verts et le Front de Gauche ont tiré leur épingle du jeu.

 

Dans le canton de Yenne, l'écologiste René Padernoz, pourtant peu attendu avant le premier tour, l'a emporté avec plus de 57% des suffrages. Le sortant Maurice Michaud (UPS) est donc battu.

 

A La Chambre, c'est le maire de La Chapelle Jean-Louis Portaz (FDG, soutenu par Savoie Pour Tous) qui a créé la sensation. Il a déboulonné pour quatre voix l'indépendant proche de l'Union Pour la Savoie Daniel Dufreney, pourtant fortement implanté dans son canton.

 

A La Ravoire, un an après sa victoire lors de l'élection partielle, Jean-Marc Léoutre n'a pas résisté à un second duel avec Robert Gardette (SPT). Le canton bascule à gauche pour la première fois depuis quarante ans.

 

Dernière suprise, la victoire à Bourg-Saint-Maurice d'Eric Minoret, qui a battu le candidat soutenu par l'UPS, Daniel Payot. Eric Minoret devrait toutefois au vu de sa sensibilité politique se rallier à Hervé Gaymard.

 

A noter que Sylvie Cochet et Florian Bailly, deux candidats de l'UPS qui pouvaient créer la surprise et récupérer un siège pour la droite, ont perdu à Aix Sud et Albertville Nord.

 

 

Jeudi, Thierry Repentin pourra compter sur le soutien de 17 élus de Savoie Pour Tous, plus vraisemblablement celui de René Padernoz (EELV). Hervé Gaymard lui, compte 15 élus de l'Union Pour la Savoie.

 

Le vote des indépendants sera donc décisif. Gilbert Guigue, Eric Minoret, Franck Lombard et Jean-Paul Claret semblent tous afficher un penchant plutôt à droite. Certains ont même déjà soutenu le président actuel lors de son élection en 2008. Dans ce cas de figure, Hervé Gaymard est donc en bonne position pour conserver la tête du département.

 

Mais le vote à bulletins secrets peut parfois réserver des surprises...

 

 

Au niveau cantonal

 

Le canton de Lanslebourg Mont-Cenis reste fidèle à l'Union Pour la Savoie et à sa candidate Rozenn Hars, Vice-présidente sortant du Conseil Général de la Savoie.

 

Les résultats du premier tour avaient placé le faussement sans étiquette (clairement ancré à gauche) Patrick Debore en tête avec deux voix d'avance. Avec le report de voix possible du socialiste François Chemin, le duel s'annonçait serré.

 

Les candidats et leurs sympathisants se sont mobilisés jusqu'au dernières heures de la campagne (qui clôturait officiellement samedi 26 à minuit) pour rallier des électeurs à leur cause dans chacune des communes.

 

Preuve de l'intérêt porté à l'élection, toutes les bureaux de vote constataient dès 12 heures une plus forte participation qu'au premier tour. Tendance confirmée à 18 heures avec 64,56 % de participation, bien plus que la moyenne nationale.

 

Si Rozenn Hars a été largement devancée à Bonneval-sur-Arc, l'écart s'est réduit entre les deux tours à Bessans, où Rozenn Hars a plus que doublé son score par rapport au premier tour. A Sollières-Sardières, la candidate sortante n'a été devancée que d'une voix par son adversaire.

 

Mais des avances signficatives à Termignon (son village), Lanslebourg (celui de Patrick Debore), Bramans et surtout Lanslevillard ont permis à Rozenn Hars de conserver son siège avec 76 voix d'avance et 52,45% des suffrages exprimés.

 

Si l'élection a été difficile, la candidate de l'Union Pour la Savoie s'est délacrée satisfaite de la reconnaissance du travail effectué, et a entendu le message lancé par les Haut-Mauriennais. Le soutien sans failles d'Hervé Gaymard, Michel Bouvard et Pierre-Marie Charvoz a joué un rôle considérable dans la dernière ligne droite de cette victoire.

 

 

Les résultats du second tour :

 

Résultats cantonaux

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Actualité
commenter cet article

commentaires