Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 18:24

Chambery-foot.jpgAu terme d’un match de qualité et avec beaucoup de courage, le SO Chambéry a décroché son billet pour les 8ème de finale de la Coupe de France. Vainqueurs de Brest (1-1 ; 4-3 TAB), les hommes de David Guion éliminent un deuxième club de Ligue 1 consécutif après avoir fait tomber Monaco au tour précédent. Un authentique exploit !

 

 La Coupe de France est magique. Chaque année, elle apporte son lot de surprises, de résultats hors-du-commun. Le public est friand de ces matchs où le « petit », issu du football amateur, met toute son énergie pour rivaliser avec les professionnels.

 

Alors comment ne pas se laisser prendre au jeu quand le club de la capitale savoyarde à l’occasion de jouer les David face à Goliath. Il y a quinze jours, l’engouement était déjà énorme à Chambéry pour l’accueil de l’AS Monaco. La victoire avait fait la fierté de toute une régon, et précipité le départ de Guy Lacombe du banc monégasque.

 

Avoir la chance de rejouer ce samedi face à une équipe de Ligue 1, en l’occurrence Brest, hauteur d’une première partie de saison exceptionnelle et actuellement 9ème du Championnat de France, était considéré comme du bonus.

 

Chambéry a eu plusieurs occasions de l’emporter avant la fin du temps réglementaire. Mais trop maladroits devant le but d’Elana, ils ont été contraints à une prolongation au cours de laquelle les jambes semblaient lourdes. Et lorsque le Stade Brestois ouvrit la marque sur une frappe contrée à la 107ème minute, les supporters locaux crurent bien que la fin de la belle aventure était proche. Mais c’était sans compter sur la ténacité à toute épreuve de leurs joueurs. A la 117ème minute, Faye, à la réception d’une frappe non cadrée, crucifiait Elana et offrait à Chambéry le droit de disputer la séance de tirs au but.

 

Une séance au cours de laquelle le gardien chambérien, Bemenou, s’est illustré en réalisant un arrêt décisif qui permit ensuite à Sahinovic de donner la victoire à son équipe.

 

Le SOC connaîtra son adversaire en 8ème de finale ce dimanche 23 janvier (tirage au sort à suivre en direct sur Eurosport à partir de 19h30).

 

Si les températures sont actuellement très fraîches en Savoie, l’ambiance promet d’être chaude à Chambéry ce soir.

 

 

Résumé Stade Brestois - SO Chambéry - 16è Coupe de France football
Partager cet article
Repost0

commentaires

J

Tout à fait euuuuuh Thierry, a fortiori ce fut un match à l'issue heureuse pour les Chambériens.


Répondre
J


;-)