Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 01:32

Angers---Chambery.jpgAngers, pensionnaire de Ligue 2, a mis fin à la belle aventure du SO Chambéry en Coupe de France. Les hommes de David Guion ont été balayés 3-0 au stade des Alpes de Grenoble, et ne réussiront donc pas l'exploit de devenir le premier club français de CFA 2 à atteindre les demi-finales de la compétition. Malgré tout, le parcours des savoyards reste remarquable.

 

Après avoir battu trois clubs de Ligue 1 consécutivement (Monaco, Brest puis Sochaux), le SO Chambéry avait l'occasion d'entrer définitivement dans la légende la Coupe de France en se hissant dans le dernier carré. Cette compétition, qui permet souvent aux plus petits de faire rêver leurs supporters en créant la surprise face aux grosses écuries de Ligue 1, avait cette année fait le bonheur des savoyards.

 

Tombeurs de trois clubs de l'élite, rien que ça, les joueurs du SOC s'étaient pris à rêver d'un exploit hors-normes. Le tirage au sort leur avait offert Angers comme adversaire. De quoi nourrir de réels espoirs de qualification. Malheureusement, ces espoirs se sont éteints à la 45e minute, juste avant le mi-temps du match disputé à Grenoble, le stade chambérien n'étant pas assez grand pour accueillir une rencontre de ce standing.

 

Après un début de match catastrophique avec de nombreuses pertes de balle et des difficultés évidentes à la récupération, Chambéry est progressivement revenu dans la partie, réussissant à faire jeu égal avec les Angevins.

La première période allait se terminer sur un score nul et vierge... C'est le moment que choisit Saivet pour profiter d'une mésentente entre deux défenseurs et battre Benemou au second poteau. 1-0 à la pause et un sacré coup de massue sur la tête des Chambériens.

 

Jamais les amateurs ne réussirent à se relever de ce but encaissé. Après la pause, bien que volontaires et solidaires derrière, les attaquants s'approchèrent trop peu du but adverse pour espérer arracher l'égalisation. Et à l'heure de jeu, l'équipe savoyarde céda une seconde fois suite à un coup-franc dévié de la tête pour Renouard qui crucifia la portier local. Le troisième but de Gomez à la 84e minute fut anecdotique tant le match semblait plié depuis bien longtemps.

 

Le SO Chambéry quitte la Coupe de France avec le regret de ne pas avoir réussi à lutter face à un club de Ligue 2, alors qu'ils avaient fait mordre la poussière à trois équipes de Ligue 1. Sans doute que l'effet de la potentielle surprise était moins fort, sans doute aussi que de jouer le match au stade des Alpes, sur un terrain plus grand, n'a pas aidé le "petit poucet". Mais surtout, la logique a cette fois été respectée. Angers a livré un match sérieux, et a mérité sa qualification.

 

Les Chambériens peuvent être fiers de leur parcours. Ils resteront les premiers à avoir réussi l'exploit d'éliminer trois clubs de Ligue 1 consécutivement avec pourtant quatre divisions d'écart. Les joueurs et leur encadrement ont surtout fait rêver tout un département pendant trois mois.

 

Il va désormais falloir se remobiliser pour bien terminer la saison en CFA 2. Et espérer reproduire dans les années à venir un parcours similaire, et même meilleur.

 

Chapeau Chambéry et merci pour tout !

 

 

Découvrez le résumé du match Chambéry - Angers

2 mars 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires

bob l'éponge 07/03/2011 12:46


ils ont très bien commencé le match et étaient à la récupération de tous les ballon.
Angers était dés le début très fébrile en défense cela dit ils ont tenu et ont marqué au pire moment pour chambé !!!
Malgré cela, chambé a continué à joué son match !

Après le deuxième but ils ont senti que c'était fini et de plus ils n'avaient plus le physique pour suivre.
c'était un beau match vue des tribunes avec une grosse ambiance


Jérémy TRACQ 21/08/2013 01:34



A quand une nouvelle épopée chambérienne...



etienne 03/03/2011 14:01


"Après un début de match catastrophique avec de nombreuses pertes de balle et des difficultés évidentes à la récupération, Chambéry est progressivement revenu dans la partie, réussissant à faire
jeu égal avec les Angevins. "

.... j'étais au match et je ne suis pas vraiment d'accord...


Jérémy TRACQ 03/03/2011 14:41



Perso je n'étais pas au match mais devant la télé... Peut-être le ressenti n'est pas le même. J'ai eu l'impression d'une difficulté à trouver leurs repères. Puis ensuite, ça allait mieux même si
Angers avait les meilleures occasions.


Tu les as trouvés comment toi ?