Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 12:31

Coupe-de-la-Ligue-2011---OM-copie-1.jpgL'Olympique de Marseille a remporté la Coupe de la Ligue pour la deuxième année consécutive en dominant le SC Montpellier (1-0). C'est la première fois dans l'histoire de la compétition qu'une équipe réussit à conserver son titre.

 

Avec plus de 78 000 spectateurs, le Stade de France était bien garni pour cette finale de Coupe de la Ligue 2011. On dit souvent que "la coupe à Moustache" n'intéresse pas grand monde, mais force est de constater qu'à partir des quarts de finale, les stades se remplissent et les équipes ont tendance depuis quelques éditions à moins se laisser aller à la tentation du turn-over. Frédéric Thiriez peut être satisfait.

 

Didier Deschamps, dont le tempérament de gagnant n'est plus à prouver, avait choisi d'aligner une équipe-type avec Mandanda dans les cages, Diawara, Heinze, Taïwo et Fanni en défense, M'bia, Cheyrou et Lucho au milieu, et A.Ayew, Valbuena et Gignac devant.

 

En face, René Girard avait offert l'opportunité à certains remplaçants de s'illustrer, sans toutefois s'éloigner véritablement de son équipe de départ habituelle.

 

Dans la foulée de la fin de match houleuse disputée une semaine plus tôt à la Mosson, les premières minutes furent très engagées de part et d'autre. M'bia allait en faire les frais dès la 5e minute, contraint de sortir sur blessure (claquage, indisponiblité estimée à 3 semaines). Kaboré faisait son entrée.

 

La première mi-temps fut assez fermée, tronquée par de trop nombreuses fautes. L'arbitre, Monsieur Gauthier, aurait pu plusieurs fois sortir le carton, mais force est de constater que sa pédagogie a payé puisque son arbitrage a été irréprochable jusqu'à la 93e minue.

 

Deux grosses occasions auraient pu permettre à chacune des deux équipes d'ouvrir le score. Pour les Héraultais, Saihi, profitant d'un cafouillage dans la surface, réussit à reprendre le ballon du bout du pied, mais Mandanda réalisa une belle parade. Côté Marseillais, c'est Valbuena, en grande forme, qui fut à la réception d'un ballon repoussé par la défense. Mais sa frappe sèche finit sa course sur le poteau !

 

Dès le début de la seconde période, l'OM prit l'ascendant sur son adversaire. Et Ayew, de la tête, fut à deux doigts de tromper la vigilance du gardien. Rebelote à l'heure de jeu, sur un corner frappé par Valbuena. Le même Ayew croisa sa tête au ras du montant adverse.

 

La réussite semblait fuir l'OM, et on se mit à alors à imaginer le spectre de la prolongation ou d'une victoire de Montpellier sur un coup du sort.

 

Mais c'est finalement les Phocéens qui à force d'abnégation allaient trouver l'ouverture. Sur un coup-franc de Cheyrou, Pionnier ne pouvait que repousser le ballon à l'entrée de sa surface. Taïwo du droit, (son mauvais pied) catapulta le ballon au fond des filets. Le stade, majoritairement acquis à la cause marseillaise, explosa.

 

Les Olympiens allaient tenir bon jusqu'à la fin du match, en faisant notamment entrer Abriel et J.Ayew à la place de Lucho, fantomatique une nouvelle fois, et Valbuena.

 

En deux ans et cinq trophées à distribuer, l'OM en a remporté 4 ! Didier Deschamps est véritablement l'homme à gagner de l'Olympique de Marseille. Il s'impose encore un peu plus comme une personnalité hors-norme qui marquera à jamais l'histoire du club provençal.

 

A noter que Souleymane Diawara devient le premier joueur à remporter quatre fois la Coupe de la Ligue.

 

Il reste maintenant un dernier objectif à remplir : remporter le titre de Champion de France et rééditer ainsi le doublé de 2010 !

 

 

Mercredi, l'OM accueillera Nice pour le compte de la 32e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Foot+ à partir de 19h00).

 

Résumé du match OM-Montpellier

Finale Coupe de la Ligue 2011


Au coeur de la victoire marseillaise

 

L'interview de Didier Deschamps

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires