Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 00:30

OM---OL---2012.jpg

Eliminé en Champions League, distancé en Championnat, humilié en Coupe de France, l’Olympique de Marseille a trouvé les ressources pour remporter pour la troisième année consécutive la Coupe de la Ligue, au terme d’une rencontre face à Lyon qui ne restera pas dans les annales.


L’OM n’avait plus qu’un objectif cette saison : battre le Lyon de Jean-Michel Aulas au Stade de France en finale de la Coupe de la Ligue. Mission accomplie, même si ce fut dans la douleur.

 

Après 52 jours sans la moindre victoire, la bande à Didier Deschamps a chassé ses vieux démons pour redonner la sourire le temps d’une soirée au peuple marseillais.

 

Coach DD avait fait le maximum pour disposer d’une équipe de départ en pleine possession de ses moyens. Mercredi face à Montpellier, il avait laissé plusieurs cadres au repos, ce qui avait eu pour effet d’entraîner une nouvelle défaite en Ligue 1 pour les siens.

 

Le résultat de samedi lui a donné raison.

 

Même si la partie ne fut pas exceptionnelle, loin de là, l’OM a eu globalement la maîtrise dans le jeu. Hormis sur quelques contre, l’OL eût les plus grandes difficultés du monde à s’approcher des cages de Mandanda.

 

Seul Gomis, oublié aux six mètres sur un corner, aurait pu de la tête faire la différence, s’il n’avait pas complètement manqué son coup de boule.

 

Finalement, la meilleure occasion du temps réglementaire fut à mettre à l’actif des Marseillais. Une tête à bout portant d’Amalfitano au premier poteau fut tout près de tromper la vigilance de Llloris, malheureusement sur la trajectoire pour dévier le ballon sur son poteau.

 

La prolongation s’annonçait d’ores et déjà comme un duel tactique entre Rémi Garde et Didier Deschamps, appliqués à penser des changements permettant à la fois d’espérer faire la différence et de préserver l’égalité numérique sur la pelouse dans un match tendu et haché par de trop nombreuses fautes.

 

L’expérience de la « Dèche » allait faire la différence. Une fois de plus, c’est l’entrée de Brandao qui fut décisive.

 

Sur une action initiée par Valbuena, Cheyrou parvint à centrer pour le Brésilien. Son contrôle lui permis d’éliminer son vis-à-vis. Profitant d’une demi-seconde d’hésitation de Lloris, il catapulta de près le ballon au fond des filets.

 

Souvent raillé, parti de l’OM l’an dernier dans des conditions obscures, celui que l’on pensait voué à une seconde partie de carrière dans son pays de natal est (re)devenu l’une des idoles du Vélodrome ! En vérité, à Marseille, personne n’a jamais détesté Brandao, au contraire. Tout le monde a toujours reconnu son esprit de combattant, à défaut d’être un génial buteur.

 

Les journalistes et les supporters des équipes adverses en ont ici pour leur grade !

 

Si comme le disait Deschamps cette victoire (1-0) ne suffira certainement pas à faire oublier les loupés d’une saison moyenne, l’OM a donné du bonheur à ses supporters.

 

Surtout, DD permet à Marseille de remporter un sixième trophée en trois ans sur la Canebière (1 titre de Champion, 3 Coupe de la Ligue, 2 Trophée des Champions).

 

Malgré ce palmarès éloquent, rien n’indique pourtant que l’ancien capitaine des Bleus sera toujours sur le banc la saison prochaine.

 

Mais à tous ceux qui, par mauvaise foi ou défaut de mémoire, semblent vouloir sacrifier Deschamps pour construire un autre avenir, je rappelle que quoi qu’il advienne, le palmarès parle de lui-même en faveur de DD. Il se passe de tout commentaire.

 

L’OM va pouvoir sereinement gérer sa fin de saison en Ligue 1. Mercredi, l’OM accueille Caen au stade Vélodrome pour le compte de la 32e journée (match à suivre sur Foot+ à partir de 18h30).

 

Résumé du match OM - OL 

14 avril 2012  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires