Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
5, 6 et 7 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessan (Hérault)

Bessans
14, 15 et 16 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessans (Savoie)

Bessans
Mardi 15 août
Festivités de l'Assomption

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 19:14

OM-Nice---CDL-2012.jpgPour la troisième année consécutive, l'Olympique de Marseille disputera la finale de la Coupe de la Ligue. Grâce à leur victoire 2-1 face à Nice au stade Vélodrome mercredi, les Phocéens rejoignent l'Olympique Lyonnais, vainqueur à Lorient mardi (3-2). Vivement le 14 avril !

 

En pleine confiance après un mois de janvier conclu par cinq victoires en autant de rencontres disputées, les hommes de Didier Deschamps abordaient sereinement leur demi-finale de Coupe de la Ligue face à l'OGC Nice. Avec toujours un risque dans ce type de situation : se reposer sur ses lauriers, ne pas mettre tout l'engagement nécessaire et se faire surprendre.

 

Bien évidemment, face à une équipe réputée pour sa puissance physique et prête à tout pour remettre un peu de joie dans une saison jusque là compliquée, les Marseillais n'avaient droit à aucun relâchement.

 

Lucho parti à Porto et plusieurs joueurs toujours à la CAN avec leur équipe nationale, DD décidait de faire confiance derrière à la charnière N'Koulou - Fanni, plutôt en réussite dimanche à Rennes.

 

Dans le secteur offensif, Amalfitano et Valbuena étaient chargés de distribuer de bons ballons à Rémy et Brandao (de nouveau titulaire après son bon match face au Havre en Coupe de France).

 

Ayant loupé la première période, j'aurai bien évidemment du mal à la commenter. Le résumé montre toutefois quelques opportunités côté marseillais, beaucoup moins côté niçois, mais un but de chaque côté.

 

Le premier est l'oeuvre de Loïc Rémy, auteur d'une frappe enroulée dans le petit filet opposé façon "Titi Henry" !

 

Malheureusement, juste avant la mi-temps, les Phocéens ont été rejoints suite à un centre de Dja DjéDjé repris de près par Mounier du gauche.

 

Dans le souci de préserver son effectif restreint, le staff marseillais espérait ardemment éviter de devoir disputer une prolongation épuisante.

 

Et c'est Brandao qui exauça le souhait en faisant preuve d'opportunisme dans les 16 mètres. Le contrôle de la poitrine raté de François Clerc revenait dans sa direction. Sans réfléchir, le Brésilien arma un missile qu'Ospina ne put que freiner.

 

Malheureusement, victime de l'application bien trop stricte du règlement et à contre sens de l'esprit du jeu de l'arbitre, Mathieu Valbuena fut contraint de rejoindre le vestiaire à une demi-heure de la fin.

 

Une absence préjudiciable à double titre : d'une part, cela a obligé les Olympiens à défendre bec et ongles leur maigre avantage (bien que Nice ait également été réduit à 10 à la 83e minute) et à laisser beaucoup d'énergie, d'autre part, Valbuena sera privé de "l'Olympico" de dimanche pour le compte de la 22e journée de Ligue 1.

 

Composer une équipe capable de battre les protégés de Jean-Michel Aulas va être un véritable casse-tête pour Deschamps, même si les Marseillais ont montré ces derniers temps de très bonnes dispositions.

 

En attendant, Marseille peut savourer. La Coupe de la Ligue qui lui a longtemps fait défaut est devenu "son" trophée.

Après une double victoire en 2010 et 2011, Mandanda et sa bande auront-ils le droite de soulever pour la troisième fois consécutive la fameuse "Coupe à Moustache", réputée pour rapporter davantage d'argent que de prestige ?

 

Sevrés de titre depuis 2008, les Lyonnais auront envie d'inscrire une nouvelle ligne à leur palmarès.

 

Vu le Championnat très serré entre les six équipes de tête, assurer sa place au minimum en Europa League ne sera pas non plus un luxe.

 

Dimanche, les deux qualifiés pour la finale de la Coupe de la Ligue, Lyon et Marseille, se retrouvent au stade Vélodrome pour la 22e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Canal+ à partir de 21h00).

 

Résumé du match OM - Nice

1er février 2012


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires