Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

50 ans de la station de Bessans
Février 2022 - Maurienne TV

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 06:52

DSK---TF1.jpgDevant plus de 13 millions de téléspectateurs (un record d'audience en 2011), Dominique Strauss-Kahn a répondu aux questions de Claire Chazal lors du journal de 20 heures sur TF1. Une intervention très attendue, la première depuis son arrestation aux Etats-Unis le 14 mai.

 

Nafissatou Diallo, Tristane Banon, la présidentielle, les primaires socialistes, la crise de la dette... sont autant de sujets sur lesquels DSK a été interrogé.

 

Le choix de Claire Chazal, amie proche d'Anne Sinclair, femme de l'ancien patron du FMI, pour l'interviewer, n'a pas fait l'unanimité, loin s'en faut. Pourtant, si la journaliste emblématique de la première chaîne a mené un entretien sans grande surprise, elle a tout de même cherché à obtenir des détails sur les faits reprochés à Strauss-Kahn.

 

Difficile de toute manière de mettre réellement en difficulté un homme dont les propos étaient réglés comme du papier à musique, assurément travaillés au préalable pendant de longues heures avec les meilleurs communicants qui l'entourent.


Comme on pouvait le prévoir, ceux qui attendaient des détails (sur l'affaire du Sofitel par exemple) ont été déçus. Les explications fournies se sont essentiellement appuyées sur le rapport du procureur de New York. DSK a seulement reconnu "une faute morale", réfutant toute agression.

 

Ses propos ont provoqué une grosse colère chez les associations féministes, scandalisées par ses explications, et du côté du journal L'Express, qu'il a qualifié de "tabloïd".

 

L'ancien accusé a également agacé les politiques de droite en laissant planer le doute sur un éventuel complot à son encontre.

 

Dans l'optique de la présidentielle de 2012, DSK a largement embarrassé les membres de son parti. Il n'a pas nié l'existence d'un pacte au printemps entre lui et Martine Aubry (ce que la Maire de Lille a toujours réfuté) et a livré une analyse de la crise de la dette qui ne colle pas tellement avec les projets actuellement défendus par les prétendants à l'investiture PS.

 

Le plus intéressant est peut-être finalement la conclusion de l'interview : DSK y laisse transparaître son intention de poursuivre sa carrière politique et évoque à demi-mots sa volonté de continuer à peser dans le débat à moyen terme, notamment sur les questions économiques et démographiques.

 

 

Visionnez l'interview de Dominique Strauss-Kahn en intégralité

 

 

Humour et parodie

 

Le ton "décalé" des humoristes sur toute cette affaire assure chaque fois quelques instants de rire. Condensé des réactions matinales à l'interview sur différentes stations de radio.

.

 

 

Dès dimanche soir, au fur et à mesure de l'interview de DSK, les internautes ont réagi nombreux sur les réseaux sociaux (facebook, twitter...). Petit florilège des meilleurs post :

  • les propos de DSK : on ne me fera pas "avaler" ça !
  • DSK a trouvé un nouveau poste au FMI : vigile. Il va monter Lagarde.
  • Il est nul ce "Confessions Intimes". Ils ont même pas l’accent du nord.
  • « Je ne l’ai pas aimé cette maison ». Le gars est plus difficile niveau maison que niveau meuf…
  • Je veux être pote avec DSK. J’veux qu’il m’explique comment en 9 minutes il drague une inconnue, l’emballe et se la tape. Moi c’est 6 mois.
  • Quand DSK dit « en sus », il tend quand même le bâton pour se faire battre.
  • DSK ne veut pas s’insérer dans la primaire. C’est bien la seule chose dans laquelle il ne veut pas s’insérer.
  • Une pensée pour Delahousse qui a préparé le JT de France 2 pour sa famille.
  • Si la nuit porte conseil, pour DSK, la nuit porte-jarretelles.
  • Finalement DSK aura tout sauté, même une présidentielle.
Partager cet article
Repost0

commentaires