Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 11:06

Vettel-Champion-de-F1---2011.jpg3e du Grand Prix du Japon, l'Allemand Sebastian Vettel a été sacré pour la seconde fois de sa carrière Champion du monde de Formule 1. Tout sauf une surprise puisqu'il ne manquait plus qu'un point au pilote Red Bull.

 

Sebastian Vettel est entré dans l'histoire de la F1 ce dimanche en devenant à 24 ans et 3 mois le plus jeune double champion du monde.

 

Le suspens avait pratiquement été tué dès samedi. Comme très souvent cette saison, Vettel avait signé sans problème la pôle position. A part un gros ennui mécanique, il s'était mis à l'abri de toute mauvaise surprise, quasi assuré d'obtenir une place dans les 10 premiers.

 

Jenson Button (Mc Laren), le seul à pouvoir encore mathématiquement espérer ravir le titre à Vettel, a fait son boulot. Il devait gagner pour ne rien regretter. Il l'a fait avec un panache spectaculaire.

 

Vettel s'est lui contenté d'une troisième place - montant ainsi pour la 14e fois sur le podium en 15 courses - battu dans les stands par Button et Alonso (Ferrari). Il peut ainsi fêter dignement une consécration amplement méritée.

 

Tout au long de l'année, le successeur de Schumacher a fait cavalier seul, ne laissant que des miettes à la concurrence, y compris à son illustre aîné.

 

Vettel va pouvoir aborder sereinement les quatre dernières épreuves de la saison, avec pour deuxième ambition de permettre à Red Bull de remporter le titre constructeur. Une formalité à priori...

 

A moins de 25 ans, l'Allemand a encore tout l'avenir devant lui. Il pourrait bien un jour s'attaquer au record de Schumacher, l'homme aux sept titres mondiaux.

Partager cet article
Repost0

commentaires