Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 23:56

Socrates.jpgLe football brésilien est en deuil depuis dimanche matin et l’annonce du décès d’un de ses joueurs emblématiques des années 80 : Socrates. Il a succombé à une infection intestinale à l’âge de 57 ans.


La nouvelle est tombée à 4h30 du matin. Socrates, grand joueur brésilien et ancien capitaine de la Seleçao, est décédé. Dans la journée de samedi, un communiqué faisant état de la dégradation brutale de sa santé à l’hôpital où il était admis depuis quelques temps ne laissait rien présager de bon. Les craintes se sont confirmées.


Avec Socrates, c’est une partie de l’histoire du foot brésilien qui s’en va. Aux côtés de Zico, il avait été le moteur du Brésil des années 80. Sélectionné à 60 reprises (22 buts), longtemps capitaine, il avait redonné une âme à la sélection sud-américaine et plus largement au football brésilien, orphelin depuis la retraite du « Roi » Pelé.


En 1982 comme en 1986, le Brésil présentait un visage séduisant qui devait mener Socrates et sa bande vers les sommets. Malheureusement, à chaque fois, les Brésiliens se firent éliminer assez tôt (notamment en 1986 par la France de Michel Platini, au terme d’un match somptueux).


Ce Brésil grand cru a brillé sur les terrains sans jamais garnir son palmarès mondial.


Socrates a pourtant éclaboussé bien des rencontres de toute sa classe. Loin d’être le plus physique (il fumait près d’un paquet de cigarettes par jour !), le frère de l’ancienne icône du PSG Raï compensait par une technique hors normes et une intelligence de jeu absolue.


En 2014, celui qu’on surnommait « Docteur » aurait certainement tenu un rôle très important dans l’organisation de la Coupe du Monde dans son pays. Il aurait vécu avec passion les performances de la Seleçao, qui fera figure de grand favori sur ses terres et qui compte bien inscrire une sixième Coupe du Monde à son palmarès.


Nul doute qu’en cas de victoire, les stars sud-américaines sauront lui dédier le trophée suprême.


Retrouvez toutes les informations concernant Socrates sur sa page Wikipédia.

 

 

Découvrez quelques images de Socrates et du Brésil des années 80

Partager cet article

Repost0

commentaires