Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 23:40

 

Inter---OM---2012.jpgL’Olympique de Marseille a décroché sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions à l’issue d’un match retour tendu face à l’Inter Milan. Battus 2-1 après leur victoire 1-0 au Vélodrome à l’aller, les Phocéens s’imposent au bénéfice de leur but marqué à l’extérieur.


Un gros match de Ligue des Champions a toujours une saveur particulière. Le vivre en direct au stade Giuseppe Meazza de Milan est tout simplement énorme.


Dans un stade impressionnant à l’extérieur et superbe une fois à l’intérieur, nous avons assisté à une belle rencontre de Coupe d’Europe, avec de l’intensité, des occasions, des buts et du suspense.


Inter---OM---San-Siro.jpgL’ambiance était hostile au milieu des supporters italiens, avec au-dessus de nous 5 000 Marseillais qui ont largement rivalisé avec leurs homologues au niveau des encouragements.


Sur le terrain, Deschamps avait choisi de laisser Cheyrou sur le banc et de muscler son milieu avec M’bia associé à Diarra. Les deux ont réalisé un match énorme à la récupération.


Devant, le quatuor Rémy, Valbuena, Ayew et Amalfitano a fait des misères à la défense pendant plus d’une heure.


L’OM a pris l’ascendant dans le jeu et refusé de subir la pression italienne. Pourtant, sans deux exploits de Mandanda, dont un arrêt somptueux sur une tête à bout portant de Milito, la rencontre aurait pu prendre une tournure dramatique.


Mais concentrés et sûrs de leur fait, les Olympiens auraient aussi pu ouvrir le score, par exemple sur une tête de Rémy à quelques centimètre de la lucarne.


Les 30 dernières minutes ont en revanche été un vrai calvaire pour l’OM. La baisse de régime des deux leaders Rémy et Valbuena a correspondu avec le début de la lourde domination intériste.


Fort logiquement, à un quart d’heure de la fin, Milito, profitant d’un cafouillage dans la surface, ramena son équipe à égalité sur l’ensemble des deux matchs. Rageant quand on sait que, quelques minutes plus tôt, Diarra faillit bien mettre les siens sur orbite d’une tête bien ajustée.


Marseille trembla de nouveau sur une tête de Cambiasso et quelques coups-francs très bien placés mais heureusement mal négociés.


Et alors que le peuple marseillais semblait se satisfaire pleinement d’une petite pause avant d’aborder la prolongation, le Brésilien Brandao, entré quelques minutes plus tôt, vint assommer les Champions d’Europe 2010 !

Sur un dégagement de Mandanda à la 92e minute, l’attaquant fut tout heureux de réussir un contrôle du dos, avant de devancer son vis-à-vis pour ajuster Julio Cesar à ras de terre.


Tandis que les Nerrazurris commençaient à quitter le stade, convaincus qu’il serait impossible pour leur équipe d’inscrire deux buts en une minute, Pazzini donna pour l’honneur la victoire aux siens sur penalty.

Cela est anecdotique pour les Italiens, mais très important pour l’OM. Car la faute provoquée par Mandanda, déjà averti au cours du match, lui vaut une expulsion qui le privera au moins du match aller en quart de finale. Son remplaçant, Bracigliano, devra être fort mentalement pour affronter un grand match européen !


En attendant, c’est une très belle soirée qui se termine dans l’enceinte milanaise, avec le fair-play des supporters italiens du virage sud, qui contraste énormément avec la bêtise des fanatiques de la Curva Nord, coupables de cris racistes à l’encontre des joueurs de couleur marseillais.


L’OM connaîtra vendredi son prochain adversaire. Les sept équipes potentielles sont : Benfica Lisbonne, Milan AC, FC Barcelone, Real Madrid, Bayern Munich, Apoel Nicosie et FC Chelsea.


Pour pronostic, les pourcentages de chance de victoire (estimation personnelle) pour l’OM dans les différentes hypothèses, de la plus favorable à la plus complexe.


OM – Apoel Nicosie : 75 %

OM – Benfica Lisbonne : 55 %

OM – FC Chelsea : 25 %

OM – Bayern Munich : 15 %

OM – Milan AC : 10 %

OM – Real Madrid : 3 %

OM – FC Barcelone : 1%

 

Résumé du match Inter Milan - OM

13 mars 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Jérôme 18/03/2012 14:00

Oui, loin de moi l'idée de cautionner l'attitude de certains supporters intéristes. C'était juste pour faire remarquer que les marseillais n'étaient pas exempts de tout reproche non plus.

Espérons que l'OM fasse l'exploit contre Münich maintenant!

Jérémy TRACQ 21/08/2013 01:34



Il n'y a malheureusement pas eu d'exploit !!!



Jérôme 18/03/2012 12:07

Et que dire de la bêtise des supporters marseillais également, qui ont lancé un nombre incalculable de bombes agricoles et allumé des fumigènes. À tel point que l'OM risque toujours de devoir
disputer le quart aller à huit-clos... De quoi bien gâcher la fête au Vélodrome, mais ce serait tellement compréhensible et justifié!

Jérémy TRACQ 18/03/2012 12:48



C'est vrai que les supporters marseillais ont abusé surtout sur les bombes agricoles... C'était impressionnant et c'est dangereux en plus.


Sur les fumigènes, il y en avait aussi dans la curva nord.


En tout cas, même si la menace du match à huis clos est réelle et qu'il y a de la bêtise, on ne peut pas mettre sur un pied d'égalité les agissements des supporters marseillais et les cris
racistes de certains supporters intéristes...