Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 10:42

Pelerinage-Rochemelon---2011.jpgMoins d’une semaine après le rassemblement des quatre communes de Rochemelon pour le 112ème anniversaire de la Madone culminant au sommet, plusieurs dizaine de pèlerins se sont réunis une nouvelle fois à 3538 mètres d’altitude.


Pour ce pèlerinage célébré chaque année le 5 août, les randonneurs sont partis tôt depuis les vallées pour accomplir l’ascension. D’autres avaient choisi de passer la nuit dans les différents refuges situés à mi-parcours.

Ils étaient une dizaine au départ de Bessans pour s’attaquer au glacier du versant français.


Au sommet, une messe a été célébrée par un prêtre italien et traduite en français par Madame Macabies, mère de la championne de biathlon Pauline Macabies.


Certains ont ensuite partagé un déjeuner à « La Riposa », près de Mompantero, tandis que d’autres regagnaient déjà leurs villages respectifs. 

Partager cet article

Repost0

commentaires