Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 19:51

Par un courrier adressé ce jour à Hervé Gaymard, Président du Conseil Général de la Savoie, et Rozenn Hars, Conseillère Générale du canton de Lanslebourg Mont-Cenis, j’ai souhaité attirer leur attention sur l’état actuel des routes du canton.


Régulièrement amené à réaliser le trajet Saint-Jean-de-Maurienne – Bessans, j’ai été désagréablement surpris de constater les nombreux travaux de réfection des chaussées lancés en ce début de mois de juillet 2012.

 

Plusieurs tronçons sont actuellement recouverts d’une épaisse couche de graviers entre Modane et Lanslebourg. Les tas entreposés plus hauts me laissent penser qu’il en sera de même très prochainement entre Lanslebourg et Bonneval-sur-Arc.

 

Pour m’être déjà intéressé de près à ce sujet, je connais les contraintes techniques et financières auxquelles le Conseil Général de la Savoie doit faire face pour la réfection des routes du département. Je sais aussi l’importance d’assurer un entretien régulier, particulièrement dans les zones de montagne où les intempéries et le gel affectent durement et rapidement le bitume.

 

Cependant, réaliser ce type d’opérations lors des périodes les plus touristiques me parait tout à fait inadapté.

 

La Haute-Maurienne, et plus largement la Maurienne et l’ensemble de la Savoie, souhaitent accueillir une importante clientèle, notamment cyclotouriste et moto, pendant les mois de juillet et août, en raison de sa position géographique idéale au cœur des grands cols alpins.

 

Les dépôts de graviers rendent actuellement dangereux, voire impossible, le passage des cyclotouristes et des motards sur nos routes.

 

Cette situation, si elle venait à perdurer, pourrait à terme être préjudiciable, principalement pour nos commerçants et nos hébergeurs, et plus largement pour l’ensemble de l’activité économique.

 

Espérons que d’autres options puissent être envisagées dans les années à venir, en concertation avec les acteurs du territoire.

Partager cet article

Repost0

commentaires