Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
5, 6 et 7 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessan (Hérault)

Bessans
14, 15 et 16 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessans (Savoie)

Bessans
Mardi 15 août
Festivités de l'Assomption

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 13:04

OM---Naples---octobre-2013.jpgDéjà en très mauvaise posture, l’Olympique de Marseille a quasiment tiré un trait sur ses espoirs de qualification pour les 8ème de finale de Ligue des Champions après une troisième défaite en autant de rencontres (1-2 à domicile contre Naples). Tellement cruel et pourtant tellement logique…


Au moment d’accueillir Naples au stade Vélodrome, l’OM n’avait pas d’autre choix que de viser la victoire. Battu à domicile par Arsenal (2-1) puis sur la pelouse du Borussia Dortmund (2-0), les Phocéens espéraient profiter d’une rencontre sur leur pelouse face au plus faible adversaire du groupe sur le papier pour empocher leurs premiers points.


Malheureusement, les analystes qui avaient décrit le groupe de l’OM comme celui « de la mort » ne s’y sont pas trompés. Même avec un effectif à priori plus modeste que celui d’Arsenal et Dortmund, Naples fait partie des clubs capables d’aller loin dans la compétition et de rivaliser avec les ténors européens.


Dès le début de partie, les Marseillais ont été dominés au milieu de terrain, sous l’impulsion notamment d’un Mertens flamboyant.


A l’exception d’André Ayew, aucun joueur de l’OM n’a jamais semblé en mesure de tenir la comparaison avec les Napolitains. Gignac a été sevré de ballons, Valbuena n’a pas réussi à faire la différence malgré sa volonté, et le duo Cheyrou – Romao n’est pas parvenu à imposer sa loi au milieu de terrain.


Certes, sur quelques rares mouvements, l’OM aurait pu réaliser le hold-up en première période. Mais globalement, les hommes d’Elie Baup n’ont cessé de subir les assauts d’Higuain, Callejon et autres Zapata. Et a fini par craquer en fin de première période puis au milieu du second acte.


La belle inspiration d’André Ayew pour réduire le score en fin de partie n’a pas masqué la différence de niveau entre les deux formations.


Clairement, l’OM n’a pas le niveau pour jouer la Ligue des Champions, ou plus précisément pas le niveau pour rivaliser avec les meilleures écuries européennes.


Dans un groupe plus modeste, comme celui dont a hérité le PSG, sans doute que les Marseillais auraient pu accéder aux 8ème de finale. Mais pour quoi faire ? Pour être éliminés de toute manière au printemps par des formations bien plus taillées pour réaliser de grandes performances sur la scène continentale.


En attendant, l’histoire européenne de l’OM cette saison s’inscrit déjà en pointillés, y compris en ce qui concerne l’Europa League. Car avec zéro point au compteur alors que Naples, Arsenal et Dortmund en comptent tous six, la dernière place du groupe semble promise aux olympiens.


L’OM a misé sur la jeunesse et il faudra du temps pour espérer récolter les fruits de sa politique. Seulement, chacun sait qu’à Marseille plus qu’ailleurs, la patience n’est pas la vertu première !


Dès ce samedi à 17h00, l’OM devra relever la tête lors de sa rencontre face à Reims à domicile pour le compte de la 11ème journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Canal+).

 

Résumé du match OM - Naples

Ligue des Champions - 3e journée

22 octobre 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires