Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 17:13

PSG---OM---2013.JPGL’Olympique de Marseille s’est incliné 2-0 face au Paris-Saint-Germain pour le compte de la 26e journée de Ligue 1. Mais les Marseillais ont montré de belles choses avant de retrouver leur grand rival mercredi en Coupe de France.


Après un début d’année moyen et une victoire à l’arrachée face à Valenciennes le week-end dernier, on ne savait pas trop quoi attendre de l’OM en déplacement au Parc des Princes sur la pelouse du leader du Championnat.

 

Le début de match fit craindre le pire. Lavezzi se présenta seul devant Mandanda dès la 2e minute, mais son tir heurta le poteau. Quelques minutes plus tard, l’ouverture du score vint d’un coup du sort : une frappe de Lucas détournée par Barton et N’Koulou qui prit à contre-pied le portier phocéen, placé de manière bien étrange sur le coup.

 

Après cela, les Olympiens entrèrent enfin progressivement dans la rencontre. Valbuena, auteur d’un match plein d’enthousiasme, causa fréquemment des problèmes à la défense adverse, bien aidé par André Ayew, Foued Kadir et André-Pierre Gignac.

 

Des occasions d’égaliser, l’OM en a eu. Mais par manque de lucidité dans la dernière passe, manque de précision dans le dernier geste ou parfois manque de réussite, aucune ne finit sa course au fond des filets parisiens.

 

Les hommes d’Ancelotti ont pu en plus compter sur un Salvatore Sirigu en grande forme, qui sortit pas moins de huit arrêts décisifs, dont un sur un « ciseau » de Gignac qui aurait mérité meilleur sort.

 

Globalement, les Marseillais ont dominé la rencontre et tenu le ballon pendant la majeure partie du temps.

 

Difficile de dire si les Parisiens ont délibérément décidé de subir le jeu pour mieux contrer et mettre en exergue la qualité de son secteur offensif, ou s’ils ont tout simplement été mis en difficultés par une équipe bien en place et motivée par l’événement.

 

Quoi qu’il en soit, au final, c’est bien le PSG qui l’a emporté, Ibrahimovic, transparent pendant 90 minutes, ajoutant même un deuxième but du genou dans le temps additionnel.

 

La différence entre le PSG et l’OM me semble claire : il y a à Paris les moyens de se payer un ou deux joueurs capables de faire mal à tout moment et de forcer la décision, même sans que la performance d’ensemble soit exceptionnelle.

 

Les Phocéens ont désormais trois jours pour récupérer avant de retrouver de nouveau le PSG au Parc des Princes, en 8e de finales de la Coupe de France cette fois.

 

Au classement, l’OM pointe au 3e rang, à 8 points du PSG et 5 points de Lyon, vainqueur de Lorient (3-1). Nice et Saint-Etienne reviennent respectivement à 1 et 2 points de l’OM.

 

Mercredi 27 février, l’OM retrouve Paris au Parc des Princes pour les 8e de finales de la Coupe de France (match à suivre sur France 3 à partir de 20h50).

 

Résumé du match PSG - OM

Ligue 1 - 26e journée

24 février 2013

Partager cet article

Repost0

commentaires