Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 23:06

ASSE---OM---2014.JPGL'Olympique de Marseille a obtenu un bon match nul (1-1) sur la pelouse de Saint-Etienne, dans le dernier match de la 25e journée de Ligue 1. Les Phocéens peuvent nourrir des regrets puisqu'ils ont été rejoints dans les dernières secondes.

 

C'est l'histoire du verre à moitié vide et du verre à moitié plein. Ce soir, l'OM peut être heureux de ne pas avoir perdu sur la pelouse d'un concurrent direct pour le podium. Cependant, la victoire tendait les bras aux hommes de José Anigo jusqu'à la dernière minute des arrêts de jeu et l'égalisation de l'ancien marseillais Brandao.

 

Pour cette rencontre, après une défaite incontestable à Monaco lors du dernier déplacement, le coach avait choisi de modifier son système de jeu et d'aligner trois défenseurs centraux (N'Koulou, Mendès et Diawara). Du coup, Thauvin était laissé sur le banc. Et cela s'est ressenti.

 

En affirmant clairement son intention de bien défendre avant de penser à attaquer, l'OM a passé toute la première période à subir et à chercher les automatismes dans ce nouveau schéma. Largement dominés, les Olympiens ont tenu bon pour rentrer au vestiaire à 0-0.

 

En seconde période, plus entreprenants, ils ont plusieurs fois porté le danger sur le but adverse, face à une équipe sans inspiration.

 

Et sur un coup-franc très bien enroulé par Payet, N'Koulou, seul au deuxième poteau, parvint à placer un plat du pied parfait à bout portant.

 

Sonnés, les Stéphanois semblèrent longtemps incapables de réagir. Mais au bout des arrêts de jeu, à force de reculer, l'OM finit par encaisser l'égalisation sur une tête bien placée de Brandao qui finit sa course au fond des filets avec l'aide du poteau.

 

Quel dommage que José Anigo, qui aurait pu se targuer d'avoir choisi la bonne formule pour ce match, ait décidé de sortir Valbuena à vingt minutes de la fin, pourtant de loin le joueur le plus entreprenant sur le terrain et surtout le plus en mesure de conserver le ballon dans les moments importants.

 

Toujours à cinq points de Lille (tenu en échec à Evian 2-2) et à deux de son adversaire du soir, l'OM occupe la 5e place et voit l'OL revenir à égalité (vainqueur face à Ajaccio 3-1). A treize journées de la fin, la lutte pour une qualification en Ligue des Champions s'annonce très ouverte.

 

Samedi 22 février à 17h00, l'OM accueillera Lorient au stade Vélodrome pour le compte de la 26e journée (match à suivre en direct sur Canal+).

Partager cet article

Repost0

commentaires