Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 12:16

OM---OL-copie-2.jpgL'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais ont fait match nul 2-2 au stade Vélodrome dimanche soir pour le compte de la 22e journée de Ligue 1. Un résultat qui n'arrange personne puisque pendant ce temps, Paris et Montpellier prennent le large.

 

Il y a des matchs nuls après lesquels on considère avoir gagné un point, d'autres où l'on pense en avoir perdu deux. A vrai dire, difficile pour l'OM de se déterminer à l'issue de cette rencontre face à Lyon.

 

Au coup d'envoi, toujours privé des frères Ayew, qualifiés avec la Ghana pour les demi-finales de la Coupe d'Afrique des Nations, mais également amputé de Mathieu Valbuena, injustement expulsé lors du dernier match face à Nice, Didier Deschamps aurait certainement signé pour un match nul.

 

Contraint d'aligner tous ses atouts d'entrée et de faire appel à d'habituels jokers comme Kaboré ou Brandao, l'entraîneur phocéen pouvait tout de même se satisfaire du retour de Souleymane Diawara.

 

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses joueurs ont débuté avec une énorme détermination. D'entrée, ils ont asphyxié leurs adversaires et se sont installés dans la moitié de terrain lyonnaise.

 

Après une grosse occasion de Gomis bien sortie par Mandanda, c'est bien l'OM qui ouvrit le score, par l'intermédiaire de Cheyrou. A l'affût suite à un contrôle raté de Brandao, le milieu olympien catapulta aux six mètres le ballon au fond des filets.

 

Surmotivés par ce but, les Olympiens ne relâchèrent pas la pression, bien au contraire. Au point qu'on allait vite se croire dans un match de Coupe de France avec une équipe professionnelle dominatrice face à des amateurs aux abois pour ressortir le ballon.

 

Sans surprise, l'OM allait donc doubler la mise à la 34e minute. Aux 25 mètres, Amalfitano alerta d'une passe lobbée au-dessus de la défense Brandao, dont la reprise placée trompa Lloris, impuissant sur sa ligne !

 

2-0, on ne voyait pas à cet instant ce qui pouvait arriver à Marseille dans cet "Olympico".

 

Mais l'OL a déjà prouvé maintes et maintes fois qu'il a de la ressource.

 

Quelques minutes après ce second but, Gomis, servi d'une aile de pigeon par Briand, redonna espoir aux siens d'un plat du pied à bout portant.

 

Le défi pour l'OM était alors de regagner les vestiaires avec l'avantage afin de reprendre pied et de gérer la deuxième période.

 

Seulement, Diawara allait rivaliser de malchance et de maladresse à quelques secondes de la pause. Sur un centre anodin à ras de terre, le défenseur sénégalais manqua complètement son dégagement et détourna le ballon dans son propre but.

 

Après une première période d'une telle intensité, on pensait assister à un deuxième acte enlevé. Au lieu de cela , la rencontre perdit en intensité, et l'OM fut plus en difficulté pour porter le danger dans les 16 mètres adverses.

 

En fin de rencontre, Lisandro fut même tout près de punir complètement Marseille de ses bêtes erreurs à la réception d'un centre de Kallstrom. Il fallut un arrêt réflexe du capitaine marseillais pour éviter une défaite qui aurait été moralement très dure à digérer.

 

L'OM est passé tout proche d'une victoire de prestige, mais aurait aussi pu tout perdre dans les derniers instants.

 

Il faut donc se satisfaire de ce score de parité, qui a le mérite de préserver la dynamique initiée depuis plusieurs semaines.

 

Cependant au classement, cela ne fait les affaires de personnes. Lille reste 3e sans avoir joué (pour cause de gel). Le PSG et Montpellier, respectivement vainqueurs d'Evian (3-1) et de Brest (1-0) en profitent pour prendre leurs distances.

 

Marseille et Lyon ont certainement perdu dimanche soir tout espoir de remporter le titre de Champion de France. Pour la Ligue des Champions heureusement, tout reste jouable !

 

L'OM devait affronter cette semaine Bourg Peronnas en Coupe de France, mais la rencontre a été reportée en raison de l'état de la pelouse de Saint-Etienne. Les Marseillais retrouveront donc le Championnat samedi 11 février en Haute-Savoie face à Evian (match à suivre en direct sur Foot + à partir de 19h00).

 

Pour découvrir tous les résultats de la Ligue 1 et le classement, rendez-vous sur le site d’Eurosport.

 

Résumé du match OM - OL

5 février 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires