Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 19:47

OM---Bordeaux---2013.JPGComme face à Lyon une semaine plus tôt, l’Olympique de Marseille a été mené 2-0 par les Girondins de Bordeaux avant de revenir au score et d’arracher un match nul (2-2).


L’arrivée sur le banc de l’OM de José Anigo n’a pas créé l’électrochoc tant espéré par les supporters. Du moins pas complètement.


Si les Phocéens semblent acquérir peu à peu la « haine de la défaite » qu’a souhaité inculquer le coach / directeur sportif, ils peinent à gagner des points en Championnat, alors que cela est absolument indispensable pour garder espoir d’accrocher une place sur le podium en fin de saison.


Dimanche, pour leur dernière sortie de l’année, les coéquipiers de Steve Mandanda ont d’abord semblé pouvoir faire rapidement la différence. Grâce notamment au duo Gignac – Thauvin, très en jambes, le danger est arrivé rapidement sur le but de Cédric Carrasso. Mais l’ancien portier marseillais a d’abord sortie d’une belle parade une frappe puissante de Thauvin. Puis c’est le jeune milieu de terrain offensif qui a loupé le plus facile après avoir effacé d’une feinte de frappe bien sentie deux défenseurs bordelais.


Après vingt minutes plutôt abouties, l’OM a commencé à se relâcher et à subir davantage. Et il a suffit d’un corner bien frappé pour que Jussié profite de l’apathie défensive générale des Marseillais pour déposer tranquillement le ballon au fond des filets.


Menés à la pause, les Olympiens ont tenté de se révolter dès le retour des vestiaires. Mais sur un centre anodin, une incroyable tête en retrait loupée par Abdallah offrit à Maurice-Bellay un but tout fait.


Partis pour concéder une défaite moralement très difficile à encaisser, les Phocéens se sont ensuite rebellés avec une minute de folie, de celles qui font chavirer le Vélodrome de bonheur.


Romao, à la réception d’un coup-franc de Thauvin repoussé par Carrasso, remis son équipe sur les bons rails. Il fut imité quelques instants plus tard par Gignac, bien servi par Mendy et à l’affût pour devancer le retour des défenseurs adverses.


En fin de partie, plusieurs opportunités de l’emporter ont été sorties par le gardien, laissant donc un sentiment mitigé : celui d’avoir su se révolter pour ne pas perdre, mais de ne pas avoir pu l’emporter malgré deux buts inscrits en raison d’erreurs défensives inacceptables à ce niveau.


Après la trêve, dimanche 5 janvier, l’OM accueillera Reims au Vélodrome pour les 32e de finale de la Coupe de France (match à suivre en direct sur Eurosport à 20h45).

 

Résumé du match OM – Bordeaux

Ligue 1 – 19e journée

22 décembre 2013

Partager cet article

Repost0

commentaires