Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 18:07

Manchester-U---OM.jpgBattu 2-1 par Manchester United à Old Trafford, l’OM ne verra pas les quarts de finale de la Champions League 2010-2011. Si l’exploit semblait à portée de main, la qualification des Mancuniens n’a rien d’un scandale.

 

Les Marseillais y ont cru jusqu’au bout. Auteurs d’un bon match nul 0-0 à domicile, les hommes de Didier Deschamps pouvaient nourrir de réels espoirs de qualification. Si la tâche semblait ardue face à l’une des plus grandes équipes européennes, habituée à gagner devant son public, les nombreuses absences et les possibilités de qualification en cas de match nul pouvaient redistribuer la donne.

 

Pour cette rencontre, DD avait décidé d’aligner sensiblement la même équipe que face à Rennes vendredi : Mandanda dans les buts, Diawara et Heinze en défense centrale et Taïwo et Fanni sur les côtés, M’bia apportait sa puissance physique au milieu, permettant à Lucho et Cheyrou de jouer plus près du trio offensif composé d’A.Ayew, Gignac et Remy.

 

Le début de match fut très difficile. Sans doute crispés par l’enjeu et impressionnés par le public adverse (même si c’est surtout les supporters de l’OM qui ont assuré l’ambiance), les Phocéens encaissèrent un but dès la 5ème minute. Une action sur laquelle la vitesse de déplacement de Rooney fit la différence. A l’origine de l’attaque puis passeur décisif pour Hernandez, l’attaquant anglais donnait le ton en rappelant à la défense marseillaise qu’à ce niveau, chaque erreur se paye cash.

 

Après avoir pris le temps de digérer ce coup de massue, les coéquipiers de Mandanda reprirent peu à peu le dessus et réussirent à faire jeu égal, malgré une différence de niveau technique évidente.

Peu avant la mi-temps, dans un temps fort olympien, André-Pierre Gignac eût une occasion rêvée d’offrir aux siens l’égalisation et donc une qualification virtuelle. Malheureusement, sa tentative de lob termina loin au-dessus des buts de Van der Sar. Pas sûr qu’il ait choisi l’option la plus évidente !

 

Après la pause, le jeu repris sur le même tempo, avec des Marseillais de plus en plus dominateurs, et des Mancuniens dont on a eu du mal à déceler s’ils étaient réellement en difficulté ou si leur souhait était d’abandonner le ballon à l’adversaire pour mieux contrer.

 

Toujours est-il que c’est au moment où l’OM semblait le plus proche de faire « sauter le verrou » que Manchester enfonça le clou. Le vétéran Giggs, toujours aussi impeccable malgré ses 37 ans, déborda côté droit avant de centrer à ras-de-terre aux six mètres pour le doublé d’Hernandez !

2-0 à 15 minutes du coup de sifflet final, la messe semblait dite.

Mais c’était sans compter sur la détermination des Marseillais, et notamment du « guerrier » Gabriel Heinze. Sur un corner, l’Argentin poussa Brown à la faute, lequel marqua contre son camp malgré la tentative de dégagement d’un de ses coéquipiers.

 

Le match, qui semblait plié, s’emballa de nouveau. Les supporters marseillais donnèrent de la voix. Les entrées de Valbuena et J.Ayew avaient permis d’amener un second souffle. Mais l’expérience et la capacité des joueurs de Sir Alex Ferguson à conserver le ballon ne permis pas à l’OM de se créer une dernière occasion franche.

 

Marseille est donc éliminé de la Ligue des Champions.

 

Un sentiment mitigé s’installe à l’issue de cette double confrontation face à Manchester United. D’un côté, on constate que la différence de niveau n’était pas flagrante, tant à l’aller qu’au retour. Avec un peu de réussite, les Marseillais auraient pu au Vélodrome l’emporter 1-0, ce qui aurait évidemment tout changé. Mais d’un autre côté, les Mancuniens, bien que bousculés, n’ont jamais semblé douter de leur supériorité. Ils ont su profiter de leurs rares occasions et des petites erreurs défensives pour marquer deux buts. Ils ont fait le boulot, ni plus, ni moins ! Comme si la marche des quarts de finale était à la fois très accessible mais encore un peu haute pour Marseille...

 

L’OM va désormais pouvoir se concentrer sur ses deux derniers objectifs de la saison : le Championnat avec l’ambition d’obtenir un nouveau billet pour la Champions League, et la finale de la Coupe de le Ligue.

 

Dès ce week-end, il faudra que les joueurs se remobilisent pour remporter le Classico face au Paris-Saint-Germain, un match que tout Marseille attend avec grande impatience !

 

L'OM accueillera le PSG au Vélodrome dimanche 20 mars à 21h00 (match à suivre en direct sur Canal +).

 

Résumé du match Manchester U - OM

15 mars 2011 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires