Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 07:53

Caen---OM.jpgQuelques jours après son éclatante victoire face au Paris-Saint-Germain, l'Olympique de Marseille s'est imposé 2-1 sur la pelouse de Caen, grâce à des réalisations d'André et Jordan Ayew. Les Marseillais se repositionnent progressivement au classement.

 

Après avoir touché le fond face à l'Olympiakos (défaite 1-0) et fleurté avec les sommets contre le PSG (3-0), les hommes de Didier Deschamps étaient attendus avec impatience sur la pelouse de Caen.

 

Le coach avait décidé de faire confiance aux vainqueurs de l'ennemi parisien. Valbuena, Cheyrou et Gignac (de retour dans le groupe après sa mise à l'écart) étaient donc une nouvelle fois relégués sur le banc. Tous trois sont entrés en cours de jeu. Cheyrou et Valbuena ont montré de l'envie sans être très efficaces, tandis que Gignac a été victime d'une nouvelle blessure qui devrait l'éloigner des terrains pendant près de deux mois.

 

Seules modifications dans le onze de départ : les titularisations de Traoré et J.Ayew à la place de Morel et Rémy, tous deux blessés.

 

Les Phocéens ont une nouvelle fois montré un visage séduisant. Bien sûr, cet OM là n'est pas le plus technique... il n'est pas le plus génial non plus. Clairement, ce n'est pas une très grande équipe d'Europe. Mais au moins, l'envie est là, l'agressivité (positive) est présente, les joueurs se battent désormais sur tous les ballons. Avec un peu de vitesse dans le jeu, cela permet d'obtenir des résultats.

 

Face à Caen, ces ingrédients ont permis d'empocher trois points que l'OM aurait sûrement laissés filer il y a encore peu de temps.

 

Sous l'impulsion des frères Ayew et d'un Amalfitano métamorphosé, ils ont réussi à prendre par deux fois à défaut l'arrière-garde caennaise. Sans une erreur combinée de Mandanda et N'Koulou, offrant à Caen l'occasion de marquer sur pénalty, la rencontre aurait été quasiment sans fausse note.

 

Bien sûr, voir Cheyrou et Valbuena se morfondre sur le banc de touche fait bizarre. Mais pour l'heure, DD a décidé de faire confiance à "ses" hommes, ceux qu'il a recruté de son plein gré et à qui il a demandé de lui "renvoyer l'ascenseur". Le choix est payant.

 

On sait toutefois que l'envie aura ses limites et que les joueurs de talent auront aussi leur mot à dire. Pour jouer sur tous les tableaux, Marseille doit avoir bien plus qu'un onze-type.

 

Avec cinq vitoires lors des six derniers matchs de Championnat, Marseille se replace progressivement dans le haut du tableau. Depuis la défaite à Lyon le 18 septembre, seul Montpellier, solide leader après sa victoire face à Lorient ce samedi (4-0), a réussi à faire chuter l'OM en Ligue 1.

 

12 points séparent les deux équipes. L'OM est en revanche plus près de ses autres rivaux que sont Lyon, Lille ou encore Paris.

 

Avant de recevoir Bordeaux le weekend prochain, les Marseillais vont devoir se concentrer désormais sur la Ligue des Champions. Il faudra aller mardi à Dortmund décrocher une qualification pour les huitièmes de finale et les 4 millions d'euros qui vont avec.

 

Paradoxalement, dans le marasme du début de saison, l'OM profitait de l'Europe pour se donner un peu d'air. A l'heure où les résultats hexagonaux se redressent, c'est l'avenir européen qui est incertain. Ainsi va l'OM... Pourvu que l'embellie soit durable et exportable sur tous les terrains de France et d'Europe !

 

Mardi 6 décembre, l'OM se déplace à Dortmund pour la 6e et dernière journée de la phase de poules de Ligue des Champions (match à suivre à partir de 20h45 sur Canal+).

 

 

Résumé du match Caen - OM

2 décembre 2011

Partager cet article

Repost0

commentaires