Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

50 ans de la station de Bessans
Février 2022 - Maurienne TV

Mourramondo 2022
Juin 2022 - TF1

Agenda

Bessans
2 et 3 juillet 2022
Marche Nordique des Alpes

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 23:20

France---Albanie.jpgBien plus séduisants que depuis le début des éliminatoires, les joueurs de Laurent Blanc l'ont aisément emporté face à l'Albanie (3-0). Cette victoire permet à la France d'assurer sa place de barragiste et de se rapprocher d'une qualification directe pour l'Euro.

 

Pour leur avant-dernier match des éliminatoires de l'Euro 2012, les Français se devaient de ne pas rater leur sortie, sous peine de se retrouver dans une situation délicate avant d'affronter la Bosnie, mardi soir.

 

Face à une équipe d'Albanie réputée pour son engagement physique, à l'image du capitaine de la sélection et ancien marseillais Lorik Cana, la crainte était voir l'équipe de France bafouiller son football, avoir du mal à poser son jeu, se heurter à un mur infranchissable et à des adversaires ultra-dominateurs dans le jeu aérien.

 

Cela peut paraître hallucinant, mais aujourd'hui, même le fait d'affronter l'Albanie provoque l'appréhension des fans des Bleus, habitués aux déceptions et aux prestations poussives depuis de (trop) longues années.

 

L'accumulation de forfaits ces derniers jours n'était pas pour rassurer davantage les observateurs, bien au contraire : Benzema, Sagna, Matuidi, Ribéry, Mexès, Gameiro et Abidal ont tous du renoncer.

 

Pour faire face à la situation, Blanc décidait d'aligner d'entrée Debuchy (première sélection) et de tester un duo d'attaque Rémy - Gomis.

 

Il ne fallut qu'une dizaine de minutes aux coéquipiers de Lloris, capitaine du soir, pour dissiper les craintes en trouvant l'ouverture grâce à Florent Malouda.

 

Bien en jambes, appliqués et pleins d'enthousiasme, jamais les Français n'ont semblé en difficulté face à une équipe certainement un peu démotivée par l'absence d'enjeu (élimination assurée). Loïc Rémy (38e) puis Anthony Réveillère (67e) se chargèrent d'aggraver la marque.

 

Ce "vent de fraîcheur" forcé par les nombreuses blessures a fait beaucoup de bien et pourrait donner naissance à une concurrence forte - et espérons-le saine - entre les habituels titulaires et les gagnants du soir.

 

Mardi, il suffira d'un point à la France face à la Bosnie (facile vainqueur ce soir du Luxembourg 5-0) pour se qualifier directement pour la phase finale organisée conjointement par l'Ukraine et la Pologne en juin 2012.


En cas de contre-performance, les Bleus devront se remobiliser pour une périlleuse double confrontation en barrages.

 

France - Bosnie, la "finale" du groupe D, aura lieu mardi soir à 21h00 au Stade de France (match à suivre en direct sur TF1).

 

 

Résumé du match France - Albanie

7 octobre 2011 

Partager cet article
Repost0

commentaires