Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 01:51

Arbitres.jpgLassés d’être sans cesse critiqués – avec plus ou moins de virulence – par l’ensemble du monde du football, les arbitres de Ligue 1 ont décidé de monter au créneau. A qui la faute ?

 

La rumeur est née jeudi en fin de journée avant de se confirmer vendredi : les arbitres français sont en colère et comptent bien le faire savoir. Ils n’acceptent plus les critiques dont ils font l’objet quasi systématiquement par les supporters, les joueurs, les dirigeants, les entraîneurs, les médias, etc…

 

En guise de protestation, les « hommes en noir » (qui n’ont plus de vêtements noirs aujourd’hui, esthétique oblige !) ont décidé de donner le coup d’envoi de l’ensemble des rencontres de la 26e journée de Ligue 1 de ce weekend avec 15 minutes de retard. Un coup médiatique pour tirer la sonnette d’alarme et faire réagir en haut lieu.

 

Finalement, la Fédération Française de Football (FFF), liant ce mouvement de protestation aux revendications actuelles du Syndicat des Arbitres de Football Elite (SAFE) pour obtenir la revalorisation des salaires suite au juteux contrat signé avec Nike et ne souhaitant donc pas céder au chantage, a annoncé que les matchs seraient dirigés par des arbitres venus du championnat de National (3e division). Pas sûr que cela soit judicieux pour calmer les polémiques et entamer des discussions concrètes.

Si des erreurs sont commises, les clubs vont se déchaîner en mettant en avant le manque d’expérience et de compétence des arbitres d’un soir. Si tout se passe bien et sans problème flagrant, encore plus de critiques vont s’abattre sur les Enjimi, Piccirilo, Kalt et consorts.

 

Mais ne nous trompons pas de coupable : encore une fois, c’est notre chère Fédération Française de Football (FFF) et ses dirigeants incompétents qui sont les seuls responsables de cette situation ! Coutumiers de la « méthode Coué », nos énarques du foot ne font strictement rien depuis plus de dix ans, à part s’accrocher à leur fauteuil doré ! Un constat déplorable…

 

Escalette avait pourtant promis de régler le problème de l’arbitrage en deux coups de baguette magique dès son élection à la tête de la FFF. Aujourd’hui, il n’est plus président et pourtant, rien n’a changé !

 

Entre ceux qui ne veulent rien modifier ou presque pour ne pas « nuire à l’esprit du jeu » et ceux qui s’avancent (trop timidement) pour faire évoluer les mœurs, bonjour la pagaille !

 

Platini, en tant que Président de l’UEFA, est clairement opposé à donner la possibilité aux arbitres de faire appel à la vidéo dans des situations difficiles à juger. Il influence une partie des dirigeants du foot français dans ce sens.

 

« Moustache » (comprenez Frédéric Thiriez), le Président de la Ligue de Football Professionnelle (LFP), est depuis toujours pour, et tant mieux, mais sans jamais avoir réussi à imposer son point de vue.

 

Résultat : statut quo si ce n’est de piètres expérimentations, comme l’arbitrage à 5 avec 2 arbitres postés dans les surfaces de réparation, histoire de ne pas se faire taxer d’immobilisme.

 

Mais soyons sérieux : le football a évolué et l’arbitrage n’a pas suivi ! Comparez un match des années 80 et un match d’aujourd’hui… La vitesse et la façon de poser le jeu n’ont rien à voir et cela rend certaines actions très difficile à arbitrer convenablement pour les arbitres. L’erreur est humaine et quand il s’agit de prendre une décision en une seconde sur un hors-jeu d’à peine 30 centimètres, ou de déterminer si un joueur a bel et bien été fauché ou s’il a en fait perdu le ballon à la régulière, je mets au défi ceux qui tapent systématiquement sur l’arbitrage de s’y essayer avec réussite !

 

D’accord, les arbitres français ne sont pas les meilleurs du monde, ça se saurait ! Nous aurions régulièrement des arbitres sélectionnés pour exercer lors des grandes compétions internationales. C’est loin d’être le cas !

 

Mais au lieu de se contenter de punir tous les joueurs, entraîneurs et dirigeants qui chaque week-end pètent les plombs après avoir perdu sur des erreurs d’arbitrage, il serait temps pour la FFF et la LFP de se réveiller et de réfléchir enfin à des solutions concrètes pour aider le corps arbitral à prendre les bonnes décisions.

 

Les propos tenus parfois ne sont pas acceptable, ok. Mais au-delà des quelques personnalités réputées « sanguines » que tout le monde connaît dans le cercle des passionnés du ballon rond, le fait de voir même les plus calmes se plaindre des décisions arbitrales doit amener chacun à admettre qu’il est temps d’agir, et très vite !

 

L’expérimentation de la vidéo me paraît aujourd’hui indispensable ! A quand un peu de bon sens ?!

 

En attendant, Messieurs de la Fédé et de la Ligue, CARTON ROUGE !!!

 

 

PS : En signe de solidarité avec leurs collègues de Ligue 1, les arbitres de Ligue 2 ont retardé vendredi toutes les rencontres de 30 mn. Le bras de fer est lancé...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires