Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

50 ans de la station de Bessans
Février 2022 - Maurienne TV

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 22:05

L’Olympique de Marseille disputait ce jeudi son dernier match européen de la saison, avec l’assurance d’être éliminé de la League Europa. Elie Baup avait donc choisi de faire largement tourner son effectif pour le déplacement chez les Chypriotes de Limassol. Les habituels remplaçants, renforcés par de jeunes minots, ont été largement battus 3-0.


Il y a des matchs qui ne font pas rêver, mais alors pas du tout. Celui disputé par l’OM ce jeudi en est un bel exemple. Il y avait là tous les arguments pour ne pas donner envie de s’intéresser à une rencontre de football : une compétition européennes qui peine à galvaniser les foules, une équipe de l’OM déjà éliminée, un adversaire de faible niveau lui aussi éliminé, un stade d’assez faible envergure, un effectif marseillais largement remanié et même un temps capricieux.


Autant dire que même pour un supporter pur et dur, il était vraiment difficile de suivre avec attention ce match. Alors ne parlons même pas pour les autres…


Toujours est-il qu’Elie Baup a au moins eu le mérite d’annoncer clairement via son onze de départ que cette rencontre n’avait pour lui aucune importance, si ce n’est de donner du temps de jeu à ses remplaçants et de voir quelques jeunes faire leurs premiers pas avec le maillot phocéen.


Au coup d’envoi, parmi les titulaires, seul Abdallah faisait déjà partie du onze de départ lors du dernier match européen.

Aux côtés du revenant Rémy et du trop souvent suspendu Fanni, on trouvait Lucas Mendes, Abdullah et Raspentino mais aussi N’Diaye, M’Bow, Jobello et Omrani. Bracigliano suppléait Mandanda dans les buts.

 

Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour comprendre que cet OM n’avait que très peu de chances de l’emporter. Imprécis, sans créativité, les Marseillais, proches du niveau CFA 2, ont traversé cette rencontre comme des fantômes.


Après avoir longtemps résisté, l’arrière-garde a cédé une première fois sur corner après une erreur énorme de Bracigliano, trop souvent habitué aux « sorties à l’anglaise ».


En seconde période, ce triste match s’est poursuivi sur le même rythme, avec des Olympiens incapables de s’approcher des buts chypriotes et régulièrement mis en difficultés par les attaques adverses.


En fin de rencontre, les Marseillais encaissèrent deux nouveaux buts qui portèrent le score final à 3-0.


Il n’y aura pas de grands enseignements à tirer de cette rencontre, si ce n’est la confirmation que l’OM doit faire cette année avec un effectif limité, au sein duquel les jeunes ont encore beaucoup à apprendre.


Les échéances européennes terminées, les Phocéens vont désormais pouvoir se consacrer pleinement aux deux compétitions nationales restantes : la Coupe de France et surtout le Championnat.


Dimanche, l’OM accueille Lorient pour le compte de la 16e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur Canal+ à 17h00).

 

Partager cet article
Repost0

commentaires