Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

50 ans de la station de Bessans
Février 2022 - Maurienne TV

Mourramondo 2022
Juin 2022 - TF1

Agenda

Bessans
2 et 3 juillet 2022
Marche Nordique des Alpes

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 14:58

L’actualité politique du moment est largement occupée par le projet de mariage et d’adoption pour les couples de même sexe. C’est tout sauf une surprise car ce dossier avait déjà été évoqué avant et pendant la campagne présidentielle de 2012. Il faisait partie du programme défendu par François Hollande.

 

Personnellement, j’avais dès juillet 2011, alors que la question revenait occasionnellement dans l’actualité, pris position en faveur du mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels dans l’article « Mariage et adoption des couples homosexuels : franchissons le pas ».

 

Il ne m’apparaît pas utile de revenir sur les arguments développés dans cet article, qui restent globalement valables un an et demi après leur écriture.

 

Je savais que cet avis allait globalement à l’encontre de la position tenue par la famille politique UMP à laquelle j’appartiens. Dans la même lignée, les partis « alliés » de l’UMP se sont depuis prononcés pour diverses raisons contre le projet.

 

Mais je me réjouis aujourd’hui que ce grand sujet de société ne se résume pas à de stériles postures et clivages politiques.

 

Plusieurs personnalités politiques de droite ont fait entendre leur voix ces derniers jours en faveur du mariage et de l’adoption pour tous.

 

L’ancienne ministre Roselyne Bachelot n’a pas hésité à défiler avec les défenseurs du projet, Franck Louvrier, ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, s’est déclaré clairement favorable, de même que plusieurs jeunes militants proches de cadres du parti.

Les députés Franck Riester et Benoist Apparu ont de leur côté fait savoir qu’ils voteraient le texte de loi lorsqu’il sera soumis à la décision de l’Assemblée Nationale.

 

Je ne peux qu’espérer qu’ils soient rejoints par plusieurs de leurs collègues d’ici la fin des débats au Parlement, prévus le 12 février. Et que davantage de sympathisants de droite aient le courage d’assumer de ne pas être en accord avec leur parti sur ce sujet.

 

La seule véritable critique que l’on peut faire au gouvernement sur ce dossier (et pourtant il n’est pas secret que je ne partage pas du tout leurs idées en général), c’est de refuser un référendum national. Il m’aurait semblé judicieux que les Français puissent s’exprimer par les urnes.

 

Quoi qu’il en soit, il est grand temps que le dossier du mariage pour tous soit conclu et que nous reparlions de sujets beaucoup plus urgents (sans vouloir minimiser l’importance du mariage et de l’adoption pour tous).

 

Car pendant que les Français et les médias se concentrent sur ce dossier, on parle très (trop) peu de la situation économique, de l’emploi, du pouvoir d’achat et de tous ces thèmes sur lesquels nous attendons de réelles avancées qui se font malheureusement attendre ! 

Partager cet article
Repost0

commentaires