Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 23:30

OL-OM - 2011Au teme d'un match engagé entre deux équipes de niveau européen, l'OM s'est incliné 3-2 à Gerland face à l'OL. Un résultat qui relance les Lyonnais et qui permet à Lille de s'envoler pour le titre de Champion de France. L'arbitrage de Monsieur Lannoy peut laisser de grands regrets aux Marseillais...

 

On ne le dira jamais assez, le niveau des arbitres français est déplorable ! J'ai souvent eu de la compassion pour eux, remettant la principale responsabilité sur les instances fédérales incapables de donner les moyens aux "hommes au sifflet" d'exercer dans de bonnes conditions.

 

Mais sur cet "Olympico" tant attendu, soyons clairs : l'excuse de l'absence de la vidéo ne tient pas. Et la star de la rencontre n'est pas Marseillaise, la star n'est pas Lyonnaise non plus, la star c'est l'arbitre ! Il aurait été préférable qu'il en soit autrement...

 

Monsieur Lannoy a commencé son show au quart d'heure de jeu. Sur un ballon mal dégagé par la défense lyonnaise, André Ayew est à la réception d'un centre au point de pénalty. Son contrôle de la poitrine permet à Rémy de frapper et de battre en force Hugo Lloris... Marseille ouvre le score ? NON ! L'arbitre refuse le but pour une main inexistante d'Ayew.

 

Peu de temps après, deuxième acte : Rémy est lancé plein axe dans la profondeur. La défense des hommes de Puel reste figée. L'attaquant marseillais va se présenter seul devant le gardien... NON ! Hors-jeu signalé, alors que Rémy était bel et bien dans le bon timing.

 

A la 25e minute, l'OL, qui aurait pu être mené 2-0, ouvre le score sur un pénalty consécutif à une faute indicutable de Diawara sur Lisandro.

 

L'OM doit oublier la déception et se relancer. C'est chose faite lors d'un dernier quart d'heure à sens unique. C'est là qu'intervient le troisième "loupé" du corps arbitral. Corner de Cheyrou qui cherche la tête d'Heinze aux six mètres. L'Argentin va catapulter le ballon au fond des filets... Mais NON ! Cris, à la lutte pour le ballon, commet une faute de main indiscutable. Tout le stade l'a vue, sauf... Monsieur Lannoy !

 

A la mi-temps, l'OM aurait pu mener 3-1, et se retrouve mené 1-0. Dur, très dur !

 

Malgré cela, les Phocéens démarrent la seconde période avec la ferme intention de recoller au score. Mais après plusieurs occasions non conclues, l'arrière-garde se fait surprendre en contre. Delgado se joue de son vis-à-vis et trompe Mandanda. 2-0, le match semble plié.

 

Mais dans la foulée, Jordan Ayew, tout juste entré en jeu, se bat sur le côté et parvient à adresser un centre à ras de terre bien coupé par Lucho. L'espoir renaît !

 

Et la domination marseillaise porte ses fruits quelques minutes plus tard. Sur un corner prolongé, Rémy de près, marque le but de l'égalisation du genou et du nez ! Peu conventionnel mais efficace !

 

On pense alors que les Marseillais ont les moyens de forcer la décision et de revenir de l'enfer pour l'emporter. Malheureusement, c'est Lyon, grâce à une frappe de Cris, qui inscrit un troisième but. La messe est dite, l'OM ne parvient pas à trouver une nouvelle fois la faille.

 

Soyons clairs, ce constat d'un arbitrage défaillant n'enlève rien au très bon match livré par l'Olympique Lyonnais, emmené par Lisandro (qui s'est blessé en fin de rencontre). Mais il est indicutable que sans ces trois erreurs flagrantes, l'issue de la rencontre aurait pu être tout à fait différente.

 

Ce résultat fait le bonheur de Lille, vainqueur à Nancy sur la plus petite des marges (1-0). Les Nordistes ont quatre points d'avance sur l'OM et semblent idéalement placés pour décrocher le titre à quatre matchs de la fin de saison. L'OL conforte sa place sur le podium et revient à trois points de l'OM. Tout peut donc encore basculer d'ici le 28 mai.

 

Espérons qu'au terme de la saison, les erreurs de Monsieur Lannoy ne pèseront pas trop lourd dans la balance. Même s'il est évident que tout ne se joue pas sur 90 minutes et qu'il ne faut pas se cacher uniquement derrière ces faits de match, il y a des défaites qui font plus mal que d'autres, surtout dans ce genre de confrontation directe pour le titre.

 

Enfin, que Monsieur Lannoy se rassure, il n'est pas le seul à être mauvais : il n'y a qu'à regarder les rencontres arbitrées par ses collègues Piccirillo, Enjimi, Duhamel et consors chaque week-end...

 

Dans une entreprise, lorsque les résultats ne sont pas bons à cause du travail des employés, il y a deux solutions : changer l'organisation et les méthodes de travail, ou changer d'employés. Qu'attendent donc la Fédération et la Ligue pour prendre (enfin) leurs responsabilités ?!

 

PS : Dans les autres rencontrent du weekend, le fait marquant est l'humiliation subie par les Girondins de Bordeaux à domicile face à Sochaux (0-4). Une défaite qui a entraîné la démission de Jean Tigana, épuisé par une saison très décevante et exaspéré par l'agression verbale dont a été victime sa fille dans les tribunes du stade Chaban-Delmas.

 

 

Dès cette semaine aura lieu la 35e journée de Ligue 1. L'OM accueillera Brest mercredi à 21h (match à suivre en direct sur Orange Sport). Lille se déplacera mardi à Saint-Etienne, tandis que Lyon se rendra à Auxerre mercredi à 19h. Paris sera opposé à Nancy.

 

 

Classement (après 34 journées)

 

1 - Lille (66 pts +29)

2 - OM (62 pts +20)

3 - OL (59 pts +23)

4 - PSG (57 pts +16)

5 - Rennes (52 pts +5)

...

16 - Caen (40 pts -7)

17 - Nice (40 pts -14)

18 - Nancy (38 pts -14)

19 - Lens (31 pts -19)

20 - Arles-Avignon (14 pts -48)

 

 

Résumé de "l'Olympico" OL-OM

8 mai 2011



Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires