Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 08:22

Belle-et-Sebastien.jpgLe réalisateur et explorateur Nicolas Vanier envisage depuis plusieurs mois de faire revivre l’histoire de « Belle et Sébastien ». Il a choisi pour décor la Haute-Maurienne, une vallée qu’il affectionne.

 

Nicolas Vanier est bien connu en Haute-Maurienne. Et pour cause : il est à l’initiative de La Grande Odyssée, célèbre course de chiens de traîneaux qui fait chaque année étape entre Bramans et Bonneval-sur-Arc.

 

Prochainement, il devrait y prendre ses quartiers pour la réalisation d’un film narrant l’histoire d’amitié entre le jeune Sébastien et sa grande chienne blanche Belle.

 

Outre l’envie de remettre au goût du jour le célèbre feuilleton télévisé diffusé dans les années 60 (adapté ensuite en dessin animé) sur la première chaîne de l’ORTF, Vanier veut valoriser la beauté des Alpes et faire découvrir des paysages somptueux au grand public.

 

L’histoire sera nouvelle, pas un copier-coller de ce qui s’est fait par le passé, mais les personnages et les fondamentaux seront conservés.

 

Plusieurs repérages ont déjà eu lieu sur le terrain pour trouver les lieux exacts de tournage. Si tout se passe comme prévu, Nicolas Vanier et son équipe (environ 70 technciens) s’installeront à Bessans dès le mois de juin. Le tournage débuterait alors en juillet et durerait environ 14 semaines, afin de pouvoir profiter de la nature en été, en automne et en hiver.

 

La sortie du film est programmée pour Noël 2013.

Partager cet article
Repost0

commentaires