Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

50 ans de la station de Bessans
Février 2022 - Maurienne TV

Mourramondo 2022
Juin 2022 - TF1

Agenda

Bessans
2 et 3 juillet 2022
Marche Nordique des Alpes

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 23:26

Om-Arles.jpgL'OM a réalisé la bonne opération comptable de la 22e journée de Ligue 1. En l'emportant dans la douleur face à Arles-Avignon (1-0), les Marseillais remontent à la 4e place du classement, à six points du leader lillois. Ils profitent des faux pas de leurs adversaires directs.

 

Il n'y a rien de plus pathétique que la fameuse réplique du footballeur en interview après une victoire à l'arrachée : "l'important c'est les trois points" ! Et pourtant, ce sont les seules paroles qui me viennent à l'esprit pour évoquer la performance marseillaise lors de ce week-end de Championnat.

 

L'OM a battu Arles-Avignon, lanterne rouge de Ligue 1 et certainement l'une des équipes les plus faibles de l'élite des dix dernières années. Quoi de plus normal pour un club Champion de France en titre ! Et pourtant, que ce fut dur !

 

Les Marseillais ont certes débuter le match avec de bonnes intentions, n'hésitant pas à faire tourner le ballon et à poser le jeu sur les ailes. Mais le manque de percussion et les nombreux déchets dans le jeu ont rapidement fait douter les Olympiens, qui se sont alors mis à abuser de longs ballons vers l'avant.

 

Malgré plusieurs occasions franches en première période, les Marseillais rentrèrent au vestiaire sans avoir débloqué la situation, sous la bronca de leurs supporters.

 

En seconde période, on espérait enfin assister au réveil phocéen... eh bien non ! Les joueurs, incapables de faire preuve d'un brin de créativité, se sont entêtés encore et toujours dans un jeu bien trop stéréotypé pour prendre à revers la pire défense de Ligue 1.

 

Fort heureusement, André-Pierre Gignac fut à la réception d'un centre de Brandao, bien lancé par Lucho, pour ce qui fut l'une des rares actions construites par l'Olympique de Marseille pendant 90 minutes.

 

Concernant les joueurs, on notera les progrès de Lucho, qui reste cependant bien en-deça du niveau que l'on est en droit d'attendre d'un joueur de son calibre. Gignac a eu une activité intéressante. En revanche, Loïc Remy a été très largement en-dessous de la moyenne, manquant à peu près tout ce qu'il a entrepris (pas grand chose à vrai dire !).

La grande satisfaction restera la performance défensive. Les Olympiens ont rarement été mis en danger et Mandanda a été très peu sollicité. En même temps, difficile de se faire prendre à revers par une équipe qui n'attaque pas...

 

L'essentiel est donc acquis, l'OM a évité le piège arlésien et reste dans la course au titre. Mais cela est loin d'avoir satisfait le public marseillais, qui a fait entendre sa voix au coup de sifflet final !

 

Dans les autres rencontres, le PSG est tombé à Rennes dans le duel du haut de tableau (1-0). Lille et Lyon ont du se contenter d'un point face à Auxerre et Bordeaux. Saint-Etienne l'a en revanche emporté à Montpellier (1-2) et remonte en 5e position.

 

Au terme de cette 22e journée, les Marseillais sont mathématiquement plus que jamais dans le coup pour disputer le titre. Il faudra cependant montrer un autre visage pour espérer terminer en tête en fin de saison. Comme quoi, il y a des week-end où seule la victoire compte!

 

Partager cet article
Repost0

commentaires