Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 00:02

Toulouse---OM.jpgL'OM a une nouvelle fois déçu en Championnat. Tenus en échec à Toulouse (0-0), les hommes de Didier Deschamps restent bloqués à la 15e place du classement avec 9 points, loin derrière le Paris-Saint-Germain, solide leader.

 

 

On espérait que la trève internationale ait permis de faire le vide et de repartir ainsi sur des bases solides. Ce n'est apparemment pas vraiment le cas.

 

Sans avoir pu regarder le match, difficile de juger très objectivement la performance marseillaise. Mais à en croire les principaux observateurs, l'OM a montré de l'envie, de la solidarité. Des difficultés dans le jeu et de la nervosité également.

 

Le constat est en tout cas sans équivoque et ne nécessite pas d'analyse du contenu : Marseille n'y arrive pas, piétine, et se retrouve à la 15e place de la Ligue 1 après 10 journées, avec déjà 14 points de retard sur le PSG ! Un gouffre qu'il sera difficile, si ce n'est impossible, de combler.


Encore une fois, les Phocéens ont joué une partie du match à 10. Fanni avait pris la mauvaise habitude d'être régulièrement exclu. Il a cette fois été remplacé dans ce rôle par Charles Kaboré, de retour dans le onze de départ mais bien trop nerveux et idiot pour espérer terminer le match avec ses partenaires. Prendre deux cartons jaunes sur deux fautes stupides en quelques minutes dans une rencontre de cette importance relève de la faute professionnelle.

 

Cela illustre parfaitement le climat clairement complexe du côté du Centre Robert Louis Dreyfus. De la principale actionnaire au simple intendant, la tension est palpable et le "pétage de plombs" paraît souvent très proche.

 

Evidemment, les joueurs manquent de confiance sur le terrain. Globalement, on ne peut pas considérer qu'un nul à Toulouse soit un mauvais résultat. La charnière centrale N'Koulou - Diawara s'améliore chaque semaine, élément essentiel pour la suite (à condition que Lucho redevienne enfin un vrai joueur et non pas un fantôme au milieu).

 

Seulement, dans sa situation actuelle, l'OM ne peut pas se permettre de perdre des points en route pour espérer revenir dans le haut de tableau.

 

On en vient finalement à se demander s'il ne va pas falloir se résoudre à une saison moyenne, à l'image de l'effectif 2011-2012. Les recrues n'apportent pas satisfaction et les joueurs déjà présents sont en dessous de leur meilleur niveau.

 

Très franchement, si Marseille passe la phase de poules de la Champions League et termine dans les 5 premiers en Championnat, ce sera déjà bien. Evidemment, accrocher la troisième place synonyme de C1 serait idéal pour l'avenir sportif et économique du club.

 

Devant, Paris, Lyon et Lille ont tous gagné sur le même score (3-1), respectivement à Ajaccio, face à Nancy et à Auxerre. Ces trois là semblent inaccessibles pour Marseille, qui devra aussi compter sur une baisse de régime de Montpellier, encore vainqueur face à Dijon (5-3) et toujours dauphin du PSG.

 

Mais avant tout, Steve Mandanda et ses coéquipiers doivent se focaliser sur leurs propres résultats et profiter dans les jours à venir du retour de la Champions League (qui leur réussit mieux cette année) et d'un calendrier de Ligue 1 à priori plus favorable.

 

L'Olympique de Marseille accueille Arsenal pour le compte de la 3e journée de Ligue des Champions mercredi (match à suivre sur TF1 à partir de 20h45). Samedi prochain, les Marseillais recevront Ajaccio au Vélodrome (match à suivre sur Foot+ à partir de 19h00).

Partager cet article

Repost0

commentaires