Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 11:46

Il y a quelques semaines, beaucoup prédisaient pour l’OM une saison très difficile.


Immanquablement comparé à son grand rival parisien, il faut dire que le club phocéen ne présentait pas toutes les garanties pour jouer le haut du tableau : départ de Didier Deschamps, absence de Ligue des Champions, budget très limité, transferts de joueurs essentiels, effectif restreint et contraint…


Seulement, le football a ce charme que rien n’est écrit d’avance. Et l’équipe que l’on imaginait à la dérive caracole aujourd’hui en tête du championnat, avec six victoires en autant de rencontres.


Je ne pense pas que l’on puisse parler de chance pour expliquer ce début de saison historique. Les statistiques attestent de la domination marseillaise à tous les niveaux.


L’état d’esprit conquérant et tourné vers le collectif, le retour en forme de Gignac et l’adaptation réussie des nouvelles recrues et des jeunes promus en équipe première font partie des explications crédibles à la dynamique actuelle.


Certes les formations affrontées jusque-là ne sont pas les meilleures de France, mais certains « gros » devraient y laisser des points au cours de la saison. Et il y a fort à parier que l’année dernière, certaines de ces rencontres, l’OM les auraient perdues.


Seulement, ce constat positif ne doit pas faire plonger les supporters dans un optimisme béat.


L’effectif reste très limité, il n’y a qu’à observer le banc de touche au début des rencontres. Les joueurs qui y figurent ont certainement de la qualité. Seulement, ils sont souvent très jeunes, inexpérimentés, et ce n’est pas leur faire injure que de ne pas les placer au niveau des remplaçants des principaux rivaux de l’OM.


L’enchaînement des rencontres de championnat et d’Europa League, avec en plus les coupes nationales, va faire mal aux organismes dans les semaines à venir.


Si on ajoute à cela les éventuelles blessures qui parfois bouleversent complètement l’équilibre d’un groupe, il est évident que l’OM aura du mal à maintenir un tel rythme dans les mois à venir.


Marseille a sans aucun doute les moyens de réaliser une belle saison, à condition de ne pas courir plusieurs lièvres à la fois.


Elie Baup devra laisser les jeunes accumuler de l’expérience dans certaines compétitions, à défaut de jouer la gagne.


Entre une place sur le podium de Ligue 1, un bon parcours en Europa League, une nouvelle ligne au palmarès de la Coupe de France ou la défense des trois titres consécutifs en Coupe de la Ligue, les dirigeants marseillais devront trancher. L’importance économique d’une qualification en Ligue des Champions orientera forcément leur choix.


Car si aucun choix n’est fait, le risque sera alors de tout perdre et de finir la saison avec pour seul souvenir positif celui d’une époque où l’OM trônait fièrement en tête de la Ligue 1 !

 

 

Cet article a été rédigé pour contribuer à des débats lancés par Eurosport sur plusieurs clubs de Ligue 1. Pour l'OM, la question était : "L'OM est-il surcoté ?". Une large partie de ma contribution a été publiée sur le site Internet d'Eurosport ce vendredi 28 septembre 2012.

Partager cet article
Repost0

commentaires