Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 19:08

OM---2013-2014.JPG

Le marché des transferts a officiellement fermé ses portes ce lundi 2 septembre à minuit. L’Olympique de Marseille s’est montré actif jusqu’à la dernière minute en enregistrant plusieurs arrivées et départs. Même si la seule vérité sera celle du terrain, il y a globalement de quoi se réjouir pour les supporters marseillais.


Les cadres conservés


Avant de parler d’arrivées et de départs, la première satisfaction de ce marché estival est d’avoir vu l’OM conserver ses principaux éléments. Après une saison 2012-2013 réussie, il était essentiel de ne pas bouleverser l’effectif. La perspective de disputer la prestigieuse Ligue des Champions a sans doute facilité la tâche des dirigeants. Toujours est-il que malgré les rumeurs persistantes de transferts de Mandanda, N’Koulou ou encore Gignac, tous les meilleurs joueurs du club sont restés.

 
Le portier international et capitaine gardera bien la cage olympienne une saison supplémentaire. Les cinq principaux défenseurs (Fanni, N’Koulou, Diawara, Mendes et Morel) sont également présents.


Au milieu, Cheyrou, même s’il n’est plus régulièrement titulaire, a bien l’intention de se battre pour récupérer sa place. Romao, arrivé en janvier, n’avait pas de raison de repartir si rapidement.


Valbuena a sans doute préféré l’assurance de temps de jeu à l’OM au défi plus compliqué d’un grand club européen à un an du Mondial au Brésil.

 
Les frères Ayew ont confirmé qu’ils avaient l’OM dans la peau en restant malgré diverses sollicitations en France et à l’étranger.


Enfin Gignac, qui a réalisé d’énormes efforts pour parvenir à s’imposer en tant qu’avant-centre, a confirmé sa volonté de s’inscrire dans la durée à Marseille.


Un recrutement bien pensé


Six joueurs sont venus renforcer l’effectif phocéen pendant l’été. Vincent Labrune avait annoncé que les moyens du club l’amèneraient à recruter sur le marché français, afin d’éviter des prix trop élevés et de limiter les risques de flops.


Tous les nouveaux joueurs connaissent donc parfaitement le football français et arrivent de clubs de l’hexagone. Cela n’est certainement pas un mauvais calcul quand on se rappelle certaines déceptions après l’arrivée de joueurs dont le nom faisait rêver plus que le niveau de jeu réel.


Dimitri Payet


C’est sans aucun doute LA meilleure recrue de l’OM cet été. L’international français est arrivé en provenance de Lille et a déjà prouvé que sa place de titulaire en équipe de France ne devait rien au hasard. Son entente avec Valbuena et Gignac est prometteuse.


Benjamin Mendy


Le jeune défenseur du Havre correspond parfaitement au profil recherché pour faire concurrence à Jérémy Morel, qui a alterné le bon et le moins bon depuis deux ans sur la gauche de la défense. A tout juste 19 ans, Mendy découvre la Ligue 1 et aura sans doute besoin de temps pour s’adapter à des rencontres face à de grosses cylindrées européennes (il a souffert récemment contre Monaco). Mais son potentiel est indéniablement énorme, notamment dans son apport offensif.


Giannelli Imbula


Meilleur joueur de Ligue 2 la saison dernière, Imbula a été l’un des grands artisans de la montée en Ligue 1 de Guingamp. Au milieu de terrain, il devrait progressivement prendre ses marques et apporter énormément dans la récupération et les relances.


Saber Khalifa


Auteur de 16 buts en 29 matchs avec Evian en 2012-2013, Khalifa a été recruté pour concurrencer André-Pierre Gignac devant. Mais suivant l’évolution du système de jeu, il pourrait bien aussi être parfois associé à APG sur le front de l’attaque, dans un rôle de « pivot » qu’il affectionne. Khalifa est en plus capable de dépanner sur le côté, ce qui peut toujours être utile.


Florian Thauvin


Ce fut le gros dossier de l’été, le feuilleton qui a animé le mercato en France. Recruté en janvier à Bastia par Lille, les Nordistes avaient immédiatement prêté leur joueur au club corse jusqu’à la fin de saison. Thauvin devait être une star dans le Nord à compter du mois d’août 2013. Il n’aura finalement jamais porté le maillot lillois en match officiel. Thauvin a signé à l’OM dans les dernières heures du mercato, après un "bras de fer" regrettable avec les dirigeants lillois. Au final, Michel Seydoux a tout de même réalisé une bonne opération avec une plus-value de près de 10 millions pour un joueur qui n’a jamais joué pour son club. Espérons que Thauvin confirmera ses belles performances réalisées sous le maillot bastiais, car 13 millions d’euros pour un gamin de 20 ans qui a encore beaucoup à prouver, c’est un sacré pari réalisé par Vincent Labrune et José Anigo.


Mario Lemina


Il arrive souvent que les dernières heures du mercato réserve des surprises. Celle-ci en est une ! Mario Lemina, milieu de terrain défensif de Lorient, récent Champion du monde des moins de 20 ans avec l’équipe de France, a signé à l’OM juste avant minuit (ce qui a d’ailleurs provoqué une grosse colère de Christian Gourcuff, l’entraîneur des Merlus, dépité de voir partir un jeune si prometteur sans même en avoir été informé).
Avec Lemina, Marseille parie sur la jeunesse et l’avenir, mais pas seulement. Elie Baup sait désormais pouvoir compter sur une véritable sentinelle, capable en plus de rapidement se projeter vers l’avant, en cas de blessure de Romao.


Prêts judicieux et départs raisonnables


Trois joueurs, sur lesquels Elie Baup ne comptait pas, ont quitté l’OM libres cet été : Leyti N’Diaye, Najib Ammari et Chris Gadi.

Il faut ajouter à cela Joey Barton, dont le prêt n’a pas été prolongé, faute d’avoir trouvé un terrain d’entente avec les dirigeants marseillais.


Le seul joueur réellement intégré à l’effectif et finalement parti, barré au milieu par plusieurs autres, est Raffidine Abdullah. Après une année prometteuse, il a été intégré dans la transaction avec Lorient pour le transfert de Mario Lemina. L’OM n’a à priori pas perdu au change.


Tous les autres joueurs ont été prêtés, avec ou sans option d’achat, afin de gagner du temps de jeu ou d’alléger la masse salariale.


Les jeunes Larry Azouni, Senah Mango et Billel Omrani ont encore besoin de grandir dans de plus modestes équipes pour espérer intégrer durablement l’effectif olympien.


Modou Sougou et Florian Raspentino, qui n’ont pas réussi à s’imposer sur la Cannebière, iront chercher du temps de jeu à Evian et Bastia avant peut-être de retenter leur chance.


Enfin Kadir et Amalfitano, qui n’entrent pas dans les plans de l’entraîneur cette saison, sont prêtés à Rennes et West Bromwich Albion, sans réel espoir de porter à nouveau un jour le maillot phocéen.


Un effectif complet


On a souvent pointé du doigt l’an dernier le manque de profondeur de banc de l’OM pour jouer sur plusieurs tableaux. Cette saison, les Marseillais semblent armés pour faire face à d’éventuelles blessures et suspensions. Et avec le retour en Ligue des Champions, le calendrier chargé imposera forcément à Elie Baup un turn-over (même s’il n’en est pas un fervent amateur).


L’OM possède donc trois gardiens avec une hiérarchie clairement établie : Mandanda, Samba et Bracigliano.


En défense, N’Koulou semble indéboulonnable malgré un début de saison moyen. Pour l’épauler, Diawara et Mendes se disputeront la place de titulaire. A moins qu’ils ne donnent pas suffisamment satisfaction, auquel cas Fanni pourrait glisser de la droite vers l’axe. Mais cela nécessite que l’OM finalise d’abord l’arrivée d’Anthony Réveillère, libre de tout contrat et avec qui les discussions se poursuivent (il peut signer quand il le souhaite et ce serait une très bonne nouvelle vu son expérience du haut niveau).


En attendant, il reste toujours à droite Kassim Abdallah, qui a alterné pour sa première saison à l’OM le bon et le moins bon.


A gauche, Jérémy Morel a enfin trouvé une concurrence sérieuse avec le jeune Benjamin Mendy. Mais si Mendy semble meilleur offensivement, son placement défensif laisse encore à désirer.


Au milieu, avec Romao, Imbula, Cheyrou et Lemina, Baup aura l’embarras du choix et des solutions en cas de pépin.


Enfin dans le secteur offensif, A.Ayew, Thauvin, Valbuena et Payet devraient fournir de nombreux bons ballons à leurs attaquants.


Gignac sera le titulaire devant, avec pour le suppléer Khalifa et J.Ayew. Baup pourrait également de temps à autres faire confiance à un de ses milieux dans un rôle d’avant-centre.


 

Clairement, cet OM là semble taillé pour accomplir de belles performances sur la scène nationale et titiller le PSG et Monaco sur le podium de Ligue 1.
Au niveau européen, l’effectif est en mesure de bien figurer, malgré un tirage au sort délicat qui ne laissera pas de place à d’éventuelles contre-performances.
Bien entendu, avec environ 39 millions d'euros dépensés (ce qui constitue déjà une très belle somme), l'OM est très loin d'avoir pu s'offrir des stars comme celles présentes dans l'effectif du PSG ou Monaco. Mais Vincent Labrune, président longtemps très critiqué, a gagné la confiance des supporters, en attendant que ce recrutement de qualité trouve écho dans les résultats.

 

 

Onze-type de l'OM

Saison 2013-2014

Onze-type-OM---2013-2014.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires