Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 22:15

Lorient--OM.jpgTenu en échec à Lorient (2-2) lors de la 36e journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille a pratiquement perdu tout espoir de conserver son titre de Champion de France. Avec trois points de retard sur Lille mais un match de plus joué, il sera très difficile de priver les Nordistes du doublé Coupe de France - Championnat.

 

Pour l'OM, la rencontre face à Lorient revêtait une importance toute particulière pour préserver ses chances de décrocher le titre de Champion de France. Tout autre résultat qu'une victoire serait considérée comme une contre-performance preque irattrapable sur le plan comptable.

 

En l'absence des deux Argentins Lucho et Heinze, Didier Deschamps faisait confiance à Kaboré au milieu et à Hilton derrière, M'bia étant encore trop juste pour tenir sa place.

 

Les Marseillais abordèrent la rencontre de manière convaincante, imposant à leurs adversaires un défi physique et un pressing qui mirent rapidement les Merlus en difficulté. Et dès la 14e minute, la domination olympienne se traduit par l'ouverture du score. Un but signé Rémy, sur un joli mouvement personnel après une passe de Kaboré.

 

En confiance, l'OM aurait même pu doubler la mise dix minutes plus tard. Mais Rémy buta sur Caponne avant que Valbuena, seul aux six mètres, n'expédie le ballon au-dessus de la barre transversale. Quel dommage, surtout quand on connait la suite de la rencontre.

 

Dès le retour des vestiaires, la défense marseillaise fut prise à défaut sur corner. Koné n'eût aucun mal à devancer Hilton, en manque de repères, pour égaliser.

 

Et apès vingt minutes moins palpitantes, Gameiro, le "serial buteur" de Lorient, allait doucher les espoirs marseillais. A la réception d'un centre à ras de terre, le jeune international coupa le ballon devant Mandanda pour redonner l'avantage aux siens. Cela, quelques minutes à peine après une occasion ratée de Rémy.

 

L'OM prit un sacré coup sur la tête... Dur de s'en relever en tout juste dix minutes. Rageant quand on pense à la maîtrise affichée en première période.

 

Les Phocéens passèrent pourtant tout près de l'exploit. Gignac, entré en jeu et débordant d'énergie, remis les deux équipes à égalité.

 

Et au bout des arrêts de jeu, Benoît Cheyrou fut à deux doigts d'arracher la victoire. Malheureusement, sur une remise de Gignac, il fut trompé par le rebond et n'arriva pas à ajuster sa tête, ce qui permit au gardien adverse de sauver sur sa ligne.

 

L'OM concède le match nul et offre à Lille l'occasion de se mettre à l'abri mercredi, lors de son match en retard face à Sochaux.

 

Les Dogues, vainqueurs samedi de la Coupe de France face au PSG (1-0), sont tout près de réaliser un doublé retentissant. Sur le jeu produit cette saison, il n'y aurait pas scandale. On voit mal en tout cas ce qui peut désormais les en empêcher... sauf peut-être un miracle !

 

A noter que malgré son match nul obtenu dans les dernières secondes à Monaco (1-1), le Racing Club de Lens est officiellement relégué en Ligue 2. Ce partage des points ne fait d'ailleurs les affaires de personne puisque Monaco se retrouve reléguable après les victoires de Caen et de Nancy. En bas de tableau, le suspens promet d'être intense jusqu'au bout.

 

 

Mercredi, Lille accueillera Sochax à 19h00 en match en retard de la 36e journée. Paris se déplacera à Bordeaux. Ce lundi, Lyon ira défier Brest en Bretagne.


 

Résumé du match Lorient - OM

15 mai 2011

Partager cet article

Repost0

commentaires