Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

50 ans de la station de Bessans
Février 2022 - Maurienne TV

Agenda

Bessans
24 au 26 juin 2022
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 17:43

OM---FC-Sheriff.jpgL’Olympique de Marseille s’est qualifié sans aucune difficulté pour la phase de poules de la League Europa en réalisant un match nul à domicile face aux Moldaves du FC Sheriff Tiraspol (0-0) en barrage retour. Suffisant après la victoire à l’aller (2-1).


Les matchs européens de début de saison face à de médiocres équipes cherchant à pointer le bout de leur nez sur la scène continentale sont rarement enthousiasmants.

 

Celui de jeudi opposant l’OM au champion de Moldavie n’a pas dérogé à la règle. Vainqueurs à l’extérieur au match aller, les Olympiens se sont contentés de gérer leur avantage dans un Vélodrome quasiment vide.

 

Il faut dire qu’en face, personne n’a réellement tenté d’aller inscrire les deux buts nécessaires au FC Sheriff pour créer la surprise.

 

Comme au match aller, les Moldaves sont sagement restés campés devant leur but en espérant profiter d’un contre, d’un coup-franc ou d’une erreur adverse.

 

Les Marseillais n’ont donc eu qu’à assurer défensivement pour accéder en toute logique à la phase de poules.

 

Seule une frappe sur le poteau de Mandanda aurait pu faire chavirer dans la crainte la solide barque phocéenne.

 

Pour le reste, il n’y eut pratiquement rien à se mettre sous la dent, si ce n’est quelques tentatives de Jordan Ayew, puis d’André-Pierre Gignac, entré pour le dernier quart d’heure.

 

Marseille va pouvoir tranquillement gérer sa fin de mercato et se tourner vers la réception de Rennes dimanche en Championnat.

 

Dimanche, l’OM accueille Rennes au stade Vélodrome pour le compte de la 4e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct sur BeInSport à partir de 17h00).

Partager cet article
Repost0

commentaires