Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
5, 6 et 7 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessan (Hérault)

Bessans
14, 15 et 16 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessans (Savoie)

Bessans
Mardi 15 août
Festivités de l'Assomption

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 18:48

OM---crise---avril-2014.jpgEliminé de toutes les coupes (nationales et européennes), distancé en Championnat, l'Olympique de Marseille termine la saison 2013/2014 sans réel objectif. Les regards sont déjà tournés vers le prochain exercice, espéré bien meilleur.

 

Il s'est passé bien des choses sur la Canebière ces dernières semaines. Très pris, je n'ai pu suivre cela que de très loin, mais non sans un certain dépit face aux performances des olympiens.


En début de saison, si l'OM n'avait que peu d'espoirs de tenir tête au PSG, le club phocéen affichait son ambition de lutter avec Monaco pour être le dauphin du Champion de France annoncé. Il était en tout cas clair qu'une place sur le podium était indispensable.

 

Avec une équipe bâtie pour préparer un avenir "à la Dortmund" autour de jeunes joueurs au fort potentiel, bien figurer en Ligue des Champions apparaissait compliqué. Mais tout semblait indiquer que l'OM allait être en mesure de réaliser de belles performances face aux formations françaises.

 

Quelques mois plus tard, toutes les belles intentions affichées ont volé en éclats.

 

Sur la scène continentale, l'OM a été inexistant dans un groupe très relevé avec Arsenal, Dortmund et Naples.

 

En Coupe de la Ligue comme en Coupe de France, les performances ont été décevantes et les éliminations prématurées.

 

Reste donc la Ligue 1, mais les Marseillais ont là aussi payé très cher leurs gros passages à vide en octobre et mars. Les ambitions de podium, synonyme de qualification pour la prochaine Ligue des Champions, se sont envolées.

Mandanda et ses coéquipiers vont lutter au cours des cinq dernières rencontres de la saison pour accrocher une place en League Europa. La réception de Lyon au stade Vélodrome début mai pourrait s'avérer décisive.

 

Si Elie Baup a longtemps canalisé les critiques des supporters, son éviction (remplacement par José Anigo) a mis en lumière des problèmes bien plus profonds au sein du club. Anigo n'a pas réussi à tirer l'équipe vers le haut et à effacer la fébrilité défensive et les prestations décevantes de certains joueurs offensifs.

 

C'est donc en coulisses que l'actualité du moment est la plus intéressante à Marseille. Les supporters réclament la démission de l'ensemble de l'équipe dirigeante, accusée de faire preuve d'une incompétence qui nuit au développement du club.

 

Mais si le remplacement d'Anigo sur le banc est acquis, il y a aujourd'hui peu d'espoirs de grands bouleversements au plus haut niveau. Anigo et son staff chercheront sûrement à se recaser dans l'organigramme et Vincent Labrune reste le président de confiance d'une Margarita Louis-Dreyfus qui ne semble pas pressée de vendre.

 

Seule l'arrivée de Marcelo Bielsa, entraîneur de renom au passé flamboyant et à la compétence unanimement reconnue, pourrait marquer le début d'une renaissance pour l'instant ratée.

 

Les jeunes joueurs en place ont des qualités indéniables. Mais ils sont pour le moment loin des meilleurs du monde et partiront certainement vers d'autres cieux lorsqu'ils auront développé leur volume de jeu. A moins d'avoir les moyens financiers de les retenir et d'attirer des stars pour les épauler.


Pour grandir et rivaliser avec les plus grands clubs européens, l'OM a besoin d'argent. Seul un rachat par de riches mécènes sera salutaire, inutile de se voiler la face.

 

Il faut donc espérée que l'arrivée d'un grand coach étranger, Bielsa ou un autre, sera accompagnée d'une concrétisation des rumeurs persistantes de rachat du club par de riches investisseurs venus des émirats.

 

Les choses sont de toute manière aménées à se décanter dans les prochaines heures...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Sport
commenter cet article

commentaires