Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 20:59

Oussama-Ben-Laden.jpgIl était 23h30 dimanche soir aux Etats-Unis lorsque le Président Barack Obama a annoncé au monde entier la mort du leader d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden, abattu par les forces spéciales américaines. La grande majorité des pays a salué cette victoire symbolique contre le terrorisme international, tandis que les rassemblements spontanés se sont développés aux quatre coins du Globe. Mais au-delà de cet événement, qu'en sera-t-il demain ?

 

Dix ans que les Etats-Unis attendaient cela. Depuis ce tristement célèbre 11 septembre 2001, les dirigeants américains, Georges W. Bush d'abord, Barack Obama ensuite, avaient promis à leur nation de traquer le milliardaire saoudien et ses fidèles partout dans le monde. La chasse à l'homme a pris fin au Pakistan à Abbottabad (à quelques kilomètres au nord de la capitale Islamabad), dans une résidence sécurisée où Ben Laden semblait se trouver depuis septembre 2010.

 

Au cours de l'intervention, conclusion de très longs mois de filature menés par la CIA, cinq personnes ont été tuées, dont l'ennemi public n°1. Les comportements de coursiers autour de cette résidence étaient épiés depuis bien longtemps et ont alerté les services secrets.

 

Après sa mort, Ben Laden aurait été transporté par le commando américain sur une base navale, où une cérémonie a été célébrée selon la tradition musulmane. Puis son corps aurait été immergé en mer (une information peu probable toutefois, des vérifications d'identité étant à priori encore en cours, et leurs premiers résultats confirmeraient qu'il s'agit bien de Ben Laden).

 

Avec la disparition de Ben Laden, beaucoup estiment qu'un coup très dur a été porté aux réseaux terroristes mondiaux, principalement aux mouvances proches d'Al-Qaïda. En vérité, devons-nous nous réjouir pour l'avenir ou plutôt craindre le pire ? Les points de vue s'opposent.

 

S'il est clair que les Islamistes les plus radicaux prendront quelques temps à se remettre d'un tel affront tant le chef spirituel rassemblait autour de sa personnalité, le terrorisme n'est pas mort, loin s'en faut.

 

Depuis des années, le réseau monté par Ben Laden s'est développé, s'est tissé de manière solide aux quatre coins du monde. La mort d'un seul homme, quelle que soit son influence, ne peut pas éteindre l'idéologie fanatique. D'autant que la succession de Ben Laden ne devrait pas tarder : le numéro 2 d'Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, personnage médiatique apparu plusieurs fois dans des vidéos menaçant l'Occident, pourrait rapidement devenir le nouveau chef naturel du réseau terroriste.

 

On peut également s'inquiéter des représailles qui pourraient s'organiser dans les semaines à venir contre les Etats-Unis et ses alliés. Les différents gouvernements ont dès à présent renforcé leur sécurité intérieure et celle de leurs ambassades dans le monde. A juste titre me semble-t-il...

Il est plus que jamais nécessaire que les grands pays occidentaux poursuivent leur travail de fond contre le terrorisme.

 

Autre question : aurait-il été préférable d'avoir Ben Laden vivant pour qu'il puisse être jugé ? Certains considèrent que oui, au nom de la démocratie, au nom des droits de l'homme, et pour ne pas utiliser les mêmes pratiques que celles d'Al Qaïda. Un argumentaire recevable.

Mais au fond, n'était-il pas encore plus dangereux de chercher à capturer Ben Laden ? Certes, le leader terroriste aurait pu être jugé pour ses crimes. C'est là le point positif. Seulement, il y a fort à parier que le danger encouru par les forces d'intervention aurait été plus important.

 

Et qu'en aurait-il été des prises d'otages, déjà nombreuses ? Elles se seraient sans doute multipliées pour réclamer la libération du Saoudien...

 

A cet effet, une autre réflexion s'impose. Cette nouvelle historique jouera-elle en faveur des quatre otages français retenus au Niger et des deux journalistes de France Télévisions kidnappés en Afghanistan il y a un an et demi ?

Pour les journalistes, leurs ravisseurs n'étant pas directement liés à Al-Qaïda, on peut penser que la mort de Ben Laden n'aura pas d'influence directe sur les négociations.

En revanche, l'avenir des quatre Français dont une vidéo a récemment été diffusée est plus incertain. Difficile à cette heure de savoir si les jihadistes atténueront leur discours radical ou s'ils souhaiteront au contraire "venger" leur chef suprême en s'attaquant à tous les intérêts occidentaux de manière arbitraire.

 

Cet événement majeur n'a pas fini de faire couler de l'encre, d'interroger, de faire parler... Quoi qu'il en soit, ce lundi 2 mai 2011, le monde s'est débarrassé du principal responsable de la mort de milliers d'innocents. Et c'est bien là l'essentiel...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Actualité
commenter cet article

commentaires