Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Membre du bureau du
Syndicat du Pays de Maurienne



Président de la
Mission Locale Jeunes Pays de Maurienne



Vice-président
du Centre "La Bessannaise"



Adhérent à Les Républicains


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré


 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

50 ans de la station de Bessans
Février 2022 - Maurienne TV

Mourramondo 2022
Juin 2022 - TF1

Agenda

Bessans
2 et 3 juillet 2022
Marche Nordique des Alpes

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 17:04

PMC.JPGDéputé suppléant de la troisième circonscription de la Savoie, Conseiller Général du canton de Saint-Jean-de-Maurienne depuis 2001 (Vice-président délégué aux sports) et Maire de Saint-Jean-de-Maurienne depuis 2008, Pierre-Marie Charvoz a annoncé vendredi à la presse son départ de l'UMP.

 

"Aujourd'hui, je ne me retrouve plus dans les valeurs de l'UMP. Elles ne me correspondent plus. Même si ce n'est pas facile, après quelques décennies de militantisme". Voilà comment le maire de Saint-Jean-de-Maurienne a introduit son intervention pour expliquer sa démission du parti de la majorité présidentielle.

 

Il évoque une prise de conscience au cours de ses trois années à la tête de la capitale mauriennaise, durant lesquelles il a eu l'occasion de rencontrer des nombreuses personnes qui "gagnent trop pour avoir des aides et pas assez pour vivre bien". Il regrette que cette large partie de la population ne soit ni écoutée ni soutenue.

 

Ancien secrétaire de circonscription du RPR (ex-UMP), l'attitude du parti majoritaire aujourd'hui ne lui convient guère. "Le parti s'est perdu dans des grands débats philosophiques et des luttes intestines. Ce n'est pas ce que je veux, ni ce que la population souhaite. Les attentes des gens que je croise tous les jours, c'est d'arriver à joindre les deux bouts, pas un débat sur la laïcité" affirme-t-il.

 

Ce départ de l'Union pour un Mouvement Populaire ne remet pas en cause son engagement auprès d'Hervé Gaymard et des élus de l'Union Pour la Savoie (UPS) au Conseil Général. Pierre-Marie Charvoz explique avoir fait part de sa décision au Président du Département vendredi matin, et avoir eu avec lui "une conversation très libre". Il rappelle que "ses amis d'hier sont ses amis d'aujourd'hui".

 

Et au niveau national ? Pierre-Marie Charvoz se déclare aujourd'hui "très attentif à l'action de Jean-Louis Borloo". Il attend d'en savoir un peu plus sur sa démarche politique, mais se dit près à faire partie de l'aventure s'il fonde un parti "humaniste et sociétal". Il faut dire que l'ancien ministre n'est pas un inconnu pour Pierre-Marie Charvoz, qui l'avait rencontré il y a quelques années et avait travaillé avec lui sur le thème des contrats aidés.

 

 Retrouvez l'interview de Pierre-Marie Charvoz accordée au Dauphiné Libéré en vidéo.

Partager cet article
Repost0

commentaires