Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 22:19

Rio-Tinto-Alcan.jpgLe 10 novembre, les salariés de l'usine Rio Tinto Alcan de Saint-Jean-de-Maurienne ont manifesté pour témoigner de leur inquiétude concernant les négociations en cours du tarif de l'électricité avec EDF et l'Etat. Pierre-Marie Charvoz, Maire de la capitale mauriennaise, était à leurs côtés.

 

 

Le maintien de Rio Tinto Alcan est essentiel pour garantir l'avenir de l'industrie en Maurienne. L'usine génère de nombreux emplois directs et garantit également du travail pour des sous-traitants.

 

Les élus locaux sont donc particulièrement vigilants sur l'évolution des négociations du tarif de l'électricité. De l'issue des discussions pourrait dépendre l'avenir de l'usine mauriennaise.

 

Pierre-Marie Charvoz s'est récemment confié sur le sujet aux journalistes de France 3. Regardez le reportage...

Partager cet article

Repost0

commentaires