Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 08:43

Marc-Lievremont.jpgQualifié dans la douleur pour les quarts-de-finale de la Coupe du Monde, le XV de France n'a rien montré depuis le début du tournoi et ne semble pas pouvoir prétendre à grand chose lors de la deuxième partie de la compétition. Le sélectionneur Marc Lièvremont n'a pas réussi à hisser les Bleus au niveau attendu. La rencontre face à l'Angleterre s'annonce délicate.

 

L'histoire ne dit pas si le sélectionneur de l'équipe de France de rugby Marc Liévremont consulte les astres à l'heure de composer son équipe de départ. En tout cas, force est de constater que les résultats sont sensiblement identiques à ceux de Raymond Domenech lorsqu'il composait l'équipe de France de football.

 

Après un début de compétition poussif et deux victoires peu convaincantes face au Japon (47-21) et au Canada (46-19), les Bleus ont subi la loi des All Blacks (17-37) avant d'être humiliés par les modestes joueurs des Tonga (14-19).

 

Certes l'essentiel est acquis, la France poursuit sa route (et évite en plus le côté de tableau le plus compliqué, qui revient donc à la Nouvelle-Zélande). Mais en franchissant les poules en dépit de deux défaites, les Tricolores ont affiché leurs faiblesses et ont confirmé les inquiétudes de nombreux spécialistes.

 

Jamais Marc Lièvremont n'a donné l'impression de véritablement maîtriser la situation à la tête de l'équipe de France. Rapidement critiqué dans ses choix après sa prise de fonctions en 2007, l'ancien international n'a cessé de "bricoler" et de chercher la bonne formule (en témoigne ses très nombreux changements de charnière centrale).

 

Preuve de son absence d'autorité sur le groupe, il a reconnu suite à la défaite face aux Tonga ne pas avoir réussi à réunir tout son groupe pour discuter, certains étaient déjà partis. Il peut paraître hallucinant qu'un sélectionneur ne parvienne même pas à imposer cela. Il a d'ailleurs lui-même pointé du doigt l'attitude irresponsable de ses joueurs (avec raison certes) et comparé cela à la célèbre histoire des "mutins de Knysna" en Afrique du Sud en 2010.

 

Lièvremont se met donc lui-même dans la peau de Domenech. Il faut dire que son agacement face à la presse et ses rapports extrêmement tendus avec les journalistes depuis une dizaine de jours ne peuvent qu'alimenter la comparaison.

 

Bien sûr, la situation sportive est moins catastrophique qu'il y a un an en football. L'hétérogénéité plus forte des niveaux des équipes de rugby a permis à la France d'éviter le pire et de parvenir tout de même à sortir de son groupe.

 

Comme rien n'est jamais écrit dans le sport, on peut toujours espérer un exploit français dans la suite de cette Coupe du Monde. Sinon, Philippe Saint-André, le futur sélectionneur, aura beaucoup de travail pour reconstruire l'équipe nationale et remettre les internationaux dans le droit chemin.

 

Marc Lièvremont, lui, pourra toujours se reconvertir dans le poker... Domenech y est parvenu.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires