Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
5, 6 et 7 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessan (Hérault)

Bessans
14, 15 et 16 août
Jumelage avec Bessan (Hérault)
à Bessans (Savoie)

Bessans
Mardi 15 août
Festivités de l'Assomption

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 22:25

Bouvard---Vial---Senat-2014.jpgLes grands électeurs de 58 départements étaient appelés dimanche à élire leurs sénateurs. C’était notamment le cas en Savoie, où Jean-Pierre Vial et Michel Bouvard (UMP) ont été élus. Le Sénat bascule à droite.

  

Pas de surprise après la "vague bleue" des élections municipales de mars 2014. Les grands électeurs (majoritairement des élus des conseils municipaux) concernés par le renouvellement de leurs sénateurs ont majoritairement opté pour les candidats de droite, faisant basculer la majorité de la chambre haute du Parlement français.


En 2011, pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, la gauche avait obtenu la majorité au Sénat. Trois ans plus tard, la faible avance qui avait permis à Jean-Pierre Bel de prendre la présidence s’est envolée.

  

La droite républicaine compte ce soir au moins 188 sièges, soit 13 de plus que la majorité absolue (175). La présidence devrait revenir mercredi à Gérard Larcher (déjà président de 2008 à 2011) ou à l’ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin, qui seront départagés mardi lors d’une primaire interne.

  

En Savoie, le basculement à droite des principales villes lors des dernières élections municipales a coûté son poste à l’ancien Secrétaire d’Etat socialiste Thierry Repentin.

 

Malgré une relative division à droite, Jean-Pierre Vial est arrivé en tête au premier comme au deuxième tour et n’a eu aucun mal à conserver son siège.

 

L’ancien député Michel Bouvard, légèrement devant Thierry Repentin au premier tour, a pleinement profité du retrait de Claude Giroud au second tour pour retrouver un mandat parlementaire.

 

 

A noter que pour la première fois, deux élus du Front National font leur entrée au Sénat : David Rachline dans le Var et Stéphane Ravier dans les Bouches-du-Rhône. Cet "événement" est toutefois à relativiser, le Sénat comprenant tout de même 348 représentants.

 

Retrouvez l'ensemble des résultats sur  le site officiel du Sénat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

chris 31/03/2015 20:39

Malheureusement, ce sont les mêmes têtes que l'on voit à droite depuis 30 ans. Pour quel projet d'ailleurs? A quand une limitation du nombre de mandats?

Jérémy TRACQ 01/04/2015 00:49

Bonsoir,
Je ne suis pas convaincu que ce soit "malheureux" à partir du moment où les élus sont compétents et font le travail correctement.
La relève existe, mais elle a besoin de ces élus d'expérience pour apprendre et s'affirmer.
Concernant le "projet", au niveau départemental, celui de la majorité est assez clair : continuer à assumer pleinement ses compétences obligatoires, être volontariste dans ses compétences optionnelles et surtout être force de proposition pour conserver sa capacité d'agir pour la Savoie et ses habitants.
Cordialement.