Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Délégué de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Membre du Conseil d'Administration
du Centre "La Bessannaise"


Membre du Conseil d'Administration
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Membre du Conseil d'Administration
de Maurienne Expansion


Adhérent à Les Républicains


Membre du bureau de l'Association
"T.M Vivre en Vanoise"


Attaché parlementaire d'Emilie Bonnivard,
Députée de la Savoie


Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 88 46 27 78

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : 345 rue du Capitaine Bulard
                        73300 SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

38e Marathon International de Bessans
7 et 8 janvier 2017

 

Agenda

Bessans
Lundi 4 septembre
Rentrée des classes

 

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 18:00

Tour 2012 - Saint-Jean - J.Tracq (28)

Les 12 et 13 juillet, la vallée de la Maurienne a été le "terrain de jeu" idéal de l'épeuve la plus populaire du monde : le Tour de France cycliste.

 

Quoi de mieux que le "plus grand domaine cyclable du monde" pour accueillir un peloton composé des meilleurs cyclistes professionnels ?

Il y avait du monde - beaucoup de monde même - dans la vallée de la Maurienne pour applaudir les coureurs sur leur passage à l'occasion des 11e et 12e étapes de la Grande Boucle 2012.

 

Jeudi 12 juillet, l'accès à La Toussuire a été fermé à la circulation dès 12h30, faute de pouvoir accueillir davantage de monde à proximité de l'arrivée. On avait peine, tout au long de la montée, à compter les centaines de caravanes sur le bord de la route, venues des quatre coins du monde.

 

A l'arrivée, l'ambiance n'a cessé de monter depuis le passage de la caravane jusqu'à l'arrivée victorieuse, en solitaire, du Français de l'équipe Europcar, Pierre Rolland. Les tricolores ont même réalisé un doublé avec la deuxième place du benjamin du peloton, Thibaut Pinot (FDJ).

 

L'étape Albertville - La Toussuire était considérée comme une des clés de cette 99e édition. Elle a tenu ses promesses. Les ascensions successives de la Madeleine, de la Croix de Fer, du Mollard et de La Toussuire ont largement entamé les organismes. Plusieurs favoris ont perdu du temps, à commencer par Cadel Evans (BMC), le vainqueur 2011.

 

Le lendemain, les coureurs sont repartis de Saint-Jean-de-Maurienne, le "Paradis des cyclogrimpeurs", en direction d'Annonay. Si l'étape avait forcément moins d'intérêt sportif, elle a permis à de très nombreuses personnes d'approcher leurs favoris lors de leur passage au village-départ ou près du podium protocolaire.

 

Les volontaires du Club des Ambassadeurs ont démontré une fois de plus leur motivation et leur professionnalisme en matière d'organisation, bien encadrés par les services de la Ville de Saint-Jean-de-Maurienne et de Saint-Jean-de-Maurienne Tourisme & Evénements.

 

Ces deux jours ont valorisé une fois de plus la vallée de la Maurienne, qui devrait dans les semaines, les mois et les années à venir en tirer un large bénéfice économique en accueillant encore davantage de cyclotouristes désireux de se lancer à l'assaut des plus grands cols des Alpes. 



Visionnez l'album de l'arrivée à La Toussuire

Tour 2012 - La Toussuire - J.Tracq (199)

 

 

Visionnez l'album du départ à Saint-Jean-de-Maurienne

Tour 2012 - Saint-Jean - J.Tracq (148)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémy TRACQ - dans Saint-Jean-de-Maurienne
commenter cet article

commentaires