Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 17:20

TLMVPSP---24-janvier-2014--1-.JPGJeudi 16 janvier, j'ai eu la chance de participer à l'enregistrement d'une émission du divertissement de France 2 présenté par Nagui "Tout le monde veut prendre sa place". Après la diffusion le vendredi 24 janvier à 12h00, petit retour sur cette belle expérience.

 

Depuis  la réussite du casting en décembre et la convocation au tournage de l'émission, j'avais un peu mis de côté tout cela. Non pas que je manquais d'enthousiasme, bien au contraire, mais pris entre les bilans de fin d'année, le Marathon International de Bessans et les cérémonies de voeux, je me suis dit "chaque chose en son temps".

 

Tout juste avais-je pris le temps de regarder le lieu exact du tournage et de prendre mes billets de train pour Paris (échangeables pour anticiper une hypothétique victoire).

 

Puis au soir du Marathon de Bessans, à quatre jours de l'enregistrement, la préparation finale a commencé. Principalement au niveau vestimentaire. Car pour se rendre au tournage, il me fallait être muni de cinq hauts et trois bas ! Rien que ça... En tenant compte qu'il fallait forcément des manches longues, éviter les petites rayures et les hauts noirs, blancs et rouges unis, un passage par les soldes s'est imposé.

 

Après un petit échange téléphonique avec un membre de l'équipe de casting pour peaufiner les éventuelles anecdotes racontées en plateau, je recevais 48 heures avant le thème de "la compet'" : "Voyage en Grèce", pas de quoi m'enthousiasmer.

Je le dis d'autant plus volontiers quand je sais aujourd'hui que dans l'émission précédente, le thème était "Résistance 39-45", ce qui m'aurait beaucoup plus convenu.

 

Peu de temps pour réviser avec le boulot et quelques dossiers en cours, mais je prends quand même le temps de faire un détour sur Internet et de récupérer le "Guide du routard, spécial Grèce" afin de travailler un peu le sujet la veille au soir et le matin dans les transports.

 

Arrivè sur Paris le mercredi soir, me voilà donc parti avec Eldrine dans la matinée direction La-Plaine-Saint-Denis, loin des quartiers chics de la capitale, pour rejoindre le studio d'enregistrement. Plus que de participer au jeu, j'avais surtout envie de découvrir les coulisses d'une émission de télévision, me voilà servi.

 

D'extérieur, le bâtiment ne paye pas de mine, mais une fois à l'intérieur, ça devient rapidement plus sympathique.

L'accueil de l'équipe d'Effervescence, la boîte de production, est très bon, la prise en charge est rapide et nous nous retrouvons donc en loges pour la préparation.

 

Pendant que la styliste choisit les vêtements de chacun et que nous écoutons le briefing, des écrans diffusent l'émission précédente, dont l'enregistrement est en cours, avec notamment André, qui a participé au casting en même temps que moi à Chambéry et qui échouera en finale.

 

Puis vient le moment du maquillage et du coiffage, toujours dans la bonne humeur, même si j'apprécie assez peu l'importante couche de fond de teint que l'on m'applique sur la peau et qui me donne l'impression d'être tout pâle. Mais à la télé, avec les éclairages, le résultat n'est heureusement pas le même.

 

Il reste alors à attendre notre tour, dans une loge qui n'a rien de luxueux, mais en compagnie d'une équipe très sympa, qui n'hésite pas à chambrer à bon escient pour nous préparer à faire face aux vannes de Nagui.

 

Nagui d'ailleurs, tout le monde m'a demandé s'il était sympa. Eh bien la réponse est oui, mais en vérité, nous ne le voyons pas en dehors du plateau. Il faut dire que cinq émissions tournées dans la journée, ça laisse peu de temps pour venir discuter avec les candidats.

 

Après la signature du règlement, la pose des micros et les indispensables essais, nous découvrons enfin le plateau pour une répétition de l'entrée (qui se doit d'être souriante et expressive). Très rapidement, tout s'enchaîne et nous voilà lancés dans le grand bain de l'enregistrement.

 

Répéter l'entrée n'a rien de spontané me direz-vous. Bien d'accord, mais cependant, il y a quelque chose de beaucoup plus spontané, c'est que lorsqu'il échange avec chaque candidat, Nagui ne connait absolument pas les fiches. Il fait confiance à son équipe pour noter quelques informations intéressantes. Son souhait est d'être le plus spontané possible, d'éviter les blagues toutes faites. A ce niveau-là, il est très fort, rien à dire, car il a toujours la réplique bien placée pour faire rire.

 

Le reste, vous avez pu le découvrir par vous-même.

 

Eldrine, qui a longtemps hésité à m'accompagner dans le public par peur d'être filmée en gros plan, a même eu droit à un échange avec Nagui sur le mariage (pour la discrétion c'est raté).

 

J'ai eu la chance de pouvoir parler de Saint-Jean-de-Maurienne et surtout de Bessans (en évoquant la station de ski de fond et la légende du diable).

 

Du côté des questions, avec Top Gun et Manu Chao en mise en bouche, j'ai été plutôt gâté. Disons que pour une personne de ma génération, cela est relativement abordable.

 

Au deuxième tour, sur la Grèce, je ne peux vraiment regretter que d'avoir échoué à la première question, en répondant Zeus plutôt qu'Athéna. Mais cela ne valait qu'un point et n'aurait pas changé grand chose. En face de moi, Christian, le nouveau champion, était très fort et a répondu à des questions vraiment complexes, notamment concernant le costume traditionnel grec.

 

En finissant par une réponse correcte sur un extrait de Nana Mouskouri, je suis donc sorti "par la grande porte" avec 14 points, un total assez honorable.

 

J'ai suivi dans le public la finale, qui me laisse quelques regrets car sur le thème "Léon Zitrone", la prise du fauteuil de champion était tout à fait à ma portée. Mais bravo à Christian qui fait un très beau nouveau champion et à qui je souhaite un long parcours dans l'émission.

 

Avant de partir riche d'une nouvelle belle expérience, je récupère deux jolis cadeaux : la boîte du jeu et un week-en en camping pour 4/5 personnes. Tout cela valait bien le déplacement !

 

Replay "Tout le monde veut prendre sa place"

France 2

Emission du 24 janvier 2014

(visible jusqu'au 31 janvier 2014)

TLMVPSP---24-janvier-2014.JPG

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bart 30/08/2020 17:41

Merci pour ce REX, j'y vais dans qq jours !