Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves."

Eleanor Roosevelt 

Jérémy TRACQ
Né le 12 janvier 1987 à St-Jean-de-Maurienne
Originaire de Bessans (Savoie - 73)

 

Maire de Bessans


Vice-président de
la Communauté de Communes
de Haute-Maurienne Vanoise



Conseiller départemental suppléant
du canton de Modane


Administrateur de l'Office de Tourisme
de Haute-Maurienne Vanoise


Vice-président de l'association du
Marathon International de Bessans


Administrateur
du Centre "La Bessannaise"


Administrateur
de la Mission Locale Jeunes de Maurienne


Adhérent à Les Républicains

 

Correspondant Local de Presse
pour le Dauphiné Libéré

 

Téléchargez mon CV

Contactez-moi

Par téléphone : 06 89 49 12 24

Par mail : jeremy.tracq@orange.fr

Par courrier : Rue du petit Saint Jean
                     73480 BESSANS

Vidéos du moment

Découvrez
Bessans en famille

Découvrez
Bessans entre amis

Bessans Biathlon Contest
Août 2019 - Maurienne TV

Le diable de Bessans
Novembre 2019 - France 2

Agenda

Bessans
25 au 27 juin 2021
Mourramondo

Albums photos

Bessans

Haute-Maurienne Vanoise

Saint-Jean-de-Maurienne

Savoie

Politique

Sport

Football

OM

Actualité

Insolite

30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 11:25

Glacier-des-Bossons---2013.JPGDes pierres précieuses ont été trouvées début septembre par un alpiniste savoyard sur le glacier des Bossons, dans le massif du Mont-Blanc.


Emeraudes, saphirs, rubis… Ce sont quelques noms de pierres précieuses découvertes avec grande surprise par un jeune Savoyard au cœur du massif du Mont-Blanc, dans une petite boîte métallique.


Interloqué par sa trouvaille, le jeune homme a immédiatement pris contact avec la gendarmerie de Bourg-Saint-Maurice.


Après évaluation par un joaillier local, le "trésor" est estimé entre 130 000 et 246 000 euros !

 

Selon les éléments donnés par Le Dauphiné Libéré, il y a de bonnes raisons de penser que les pierres précieuses proviennent d’Inde (la mention "Made in India" serait notamment apposée sur des sachets à l’intérieur de la boîte).

 

L’hypothèse de vestiges d’un crash aérien semble la plus probable. Deux avions indiens se sont écrasés sur le Mont-Blanc : le "Malabar Princess" le 3 novembre 1950 (58 morts) et le "Kangchenjunga" le 24 janvier 1966 (117 morts).


Des morceaux de carlingue, des valises et des restes humains ont été retrouvés régulièrement depuis.


Les pierres précieuses ont été mises sous scellés et confiées au parquet d’Albertville. Les autorités indiennes devraient être contactées pour tenter de retrouver le propriétaire ou ses héritiers. En cas d'échec, le jeune et honnête alpiniste, qui souhaite garder l’anonymat, pourrait empocher le fameux trésor.

Partager cet article

Repost0

commentaires